Catégories
Idées, débats, cultures Les travailleur·euses n'ont pas de pays !

Triel, 23 septembre, spectacle des ombres

Vendredi 23 septembre 20h 30 à Triel, ne manquez pas le spectacle des Ombres, que le Comité des Tilleuls organise avec L’Amicale Laïque de Vernouillet, la Ligue des Droits de l’Homme sections Verneuil et Poissy, et Triel Environnement.

Ce spectacle traite sous forme de conte/fable de l’exil des enfants isolés. Le texte est écrit à partir de récits recueillis auprès de jeunes réfugié.es, mineurs non accompagnés. Il s’adresse aux adolescents et aux adultes.

Catégories
Agenda militant Automobile Histoire Histoire locale Idées, débats, cultures Luttes féministes

Samedi 1er octobre – rencontre Une féministe révolutionnaire à l’atelier en BD

Le 14 septembre sortira Une féministe révolutionnaire à l’atelier, l’adaptation en BD du livre de notre camarade Fabienne Lauret L’envers de Flins (déjà disponible en pré-commande sur le site de l’éditeur, La boîte à bulles).

Fabienne Lauret et Philippe Guillaume nous présenteront cet ouvrage le samedi 1er octobre à la librairie La Nouvelle Réserve (Limay) à 15 heures.


La vie d’engagement social et féministe d’une “établie” – ces militants révolutionnaires ayant choisi de travailler en usine après mai 68 – ouvrière à Renault Flins.

Scénario : Philippe Guillaume, Fabienne Lauret
Dessin : Elena Vieillard
Préface : Ludivine Bantigny

Comme d’autres “établis” – démarche amorcée à la suite de mai 1968 et visant à faire entrer des militants révolutionnaires dans les usines – Fabienne Lauret se fait embaucher à l’usine Renault-Flins, dans les Yvelines, le 3 mai 1972.

Son engagement pour la cause ouvrière, à l’instar de nombreux établis, deviendra très vite la trajectoire de toute une vie. Elle passera ainsi plus de trente-six ans à l’atelier de couture et au comité d’entreprise de l’usine.

Dans cette BD coscénarisée par Philippe Guillaume, Fabienne Lauret retrace une vie de luttes syndicales et féministes, de l’obtention du samedi comme jour de congé au droit à des conditions de travail et salaires décents. Véritable journal d’usine des années 1970 à 1990, ce témoignage raconte la condition ouvrière et les discriminations sexistes qui révoltaient Fabienne, sans oublier le racisme omniprésent envers les nombreux immigrés qui occupaient les postes les plus pénibles.

Un témoignage tout à la fois personnel, intime, sociologique et historique, à l’heure où la menace d’une fermeture plane sur Renault Flins…

Préface de l’historienne Ludivine Bantigny.


Extraits

Catégories
Idées, débats, cultures Les travailleur·euses n'ont pas de pays ! Luttes féministes

Exposition “LISA, l’histoire dont vous êtes la migrante”

Une exposition immersive et interactive 

À la manière des “livres dont vous êtes le héros”, le/la participant·e incarne le personnage de Lisa, femme migrante au Tchad. En fonction de sa progression dans l’histoire et de ses choix, le/la visiteur·euse aura un impact sur le futur de Lisa. Si certaines des situations paraissent peu vraisemblables, chacune d’entre elles sont inspirées de faits réels, d’événements ayant eu lieu au Tchad ou dans les régions environnantes. Chaque année, des milliers de femmes sont confrontées à ces réalités. Tout au long de l’exposition, le public découvre, déconstruit et apprend.

La clôture de l’exposition “Lisa, l’histoire dont vous êtes la migrante” en collaboration avec Le Comité des Tilleuls aura lieu le jeudi 1 septembre 2022 de 20h à 21h30 sur la péniche Safari au 69 Quai Auguste Roy à Triel-Sur-Seine, 78510

L’occasion de découvrir l’exposition LISA, qui retrace le parcours d’une enfant émigrant du Tchad – parler des actions du comité des tilleuls – découvrir le nouveau projet associatif d’e-graine et ses actions au local. Si cette soirée vous intéresse, n’hésitez pas à vous inscrire via ce formulaire ou à relayer l’information auprès des personnes de vos réseaux qui pourraient être intéressées.

Plus d’informations sur l’exposition “Migrations au féminin” https://www.e-graine.org/education-migration-au-feminin/

Catégories
Idées, débats, cultures Lecture Podcast

À lire, voir, écouter pendant l’été

La lettre Solidaires 78 prend ses quartiers d’été et vous donne rendez-vous à la rentrée… Pour patienter, des militant·es de Solidaires 78 (et au-delà !) vous proposent quelques conseils de lectures, de podcasts, de vidéos…


Un livre : Comme nous existons, de Kaoutar Harchi.
Kaoutar Harchi est une sociologue, enfant de l’immigration postcoloniale née dans l’Est de la France en 1987.

Dans ce récit autobiographique, Kaoutar Harchi fait un retour sur son parcours, marqué par l’amour de ses parents qui ne cherchent qu’à la protéger. Marqué aussi par les humiliations, les agressions, les rapports de domination dans lesquels on l’enferme incessamment : des rapports de race, de genre, de classe qui constituent invariablement les jeunes issu·es de l’immigration postcoloniale comme un problème. Des assignations identitaires pour une jeune fille née en France et pourtant toujours considérée comme cette Autre, cette Étrangère à qui il faut apprendre à être française, à rentrer dans le rang, à ne pas se faire remarquer, à rester à sa place de femme.

Ce récit permet à l’adulte et à la sociologue de poser un regard distancié et critique sur sa vie et sur le quotidien de ses parents, de mettre en lumière les différentes étapes et rencontres qui la conduiront de la honte vers la colère et la révolte et, finalement, vers la nécessité impérieuse de comprendre, de savoir, de penser le monde et la société.

Car le cœur du récit est bien l’entrée en pensée critique, politique et engagée, qui se confirmera à travers son métier de chercheuse en sociologie et ses prises de positions publiques

Un récit qui remue, assurément, écrit dans une langue à la fois fluide et émouvante.

J.


Un podcast assez intéressant à écouter et diffuser, qui apporte un argumentaire bien construit  sur les problématiques liées à la numérisation et dont très peu de structures militantes abordent la question de façon plus approfondie
https://floraisons.blog/compter-gerer-exploiter/
Mathieu Amiech, fait partie du collectif Écran Total qui regroupe des professionnels se dressant contre la numérisation de leur profession (agriculture  éducation et santé …).


– Le livre de Carmen Castillo  (Un jour d’octobre à Santiago, Verdier)
ou un super polar politique  : Marseille 73 de Dominique Manotti ; 2020. Points poche. L’autrice, une des voix majeures du roman noir français, nous entraîne dans une enquête difficile sur une vague de crimes racistes ciblant les arabes dans les années 70, dans cette grande ville où règne l’Omerta, mais aussi les nervis de l’OAS et le passé non encore résolu de la guerre d’Algérie. Un récit policier passionnant et historique qu’on ne lâche pas !

– Il y a aussi ce site de podcasts qui me semble intéressant http://www.spectremedia.org/

F.


Un film.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Goliath_(film)
Sur les lobbies et leur action. Très d’actualité.
L’argumentaire de Macron y est déjà présent.

Un podcast.
https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/lsd-la-serie-documentaire/la-rafle-du-vel-d-hiv-recits-d-un-crime-francais-episode-1-et-2-5101310
La rafle du Vel d’Hiv, récits d’un crime français. 8 épisodes.

Un livre.
« Au commencement était… » de David Graeber et David Wengrow.
En s’appuyant sur les dernières découvertes en anthropologie et en archéologie, les auteurs, spécialistes eux-mêmes reviennent sur le mythe d’une évolution naturelle et inéluctable des chasseurs cueilleurs, au capitalisme en passant par l’agriculture, les villes la bureaucratie et l’État.
Où l’on apprend que pendant des milliers d’années d’autres formes politiques et sociales ont existé.

L. – M.


– Un livre : Kanaky, de Joseph Andras. Un récit enquête sur les “Sur les traces d’Alphonse Dianou” qui vient de sortir en poche (Babel – Actes Sud). Joseph Andras (Pour vous combattre, De nos frères blessés, etc.) retrace ici le parcours militant d’une des figures de la prise d’otage d’Ouvéa (1988 – action qui s’est soldée par une intervention militaire et un bilan de 21 morts, dont 19 Kanaks), un livre puissant porté par une écriture envoutante.

– Deux podcasts :
Charles Piaget, À voix nues (France Culture) ; “Ces cinq entretiens avec Charles Piaget constituent une sorte de leçon de choses du syndicalisme. Loin des a priori idéologiques, Charles Piaget nous convie au récit de ses propres découvertes et expérimentations, qu’il continue aujourd’hui.”
Un grand moment, une écoute indispensable (pour tou·tes les syndicalistes !) de l’un des protagonistes du mouvement des LIP.
Carmen Castillo à la librairie La Nouvelle Réserve – Limay (enregistrement diffusé sur Radio Libertaire le 7 juin, dans l’émission “ça booste sous les pavés “).

– Une revue : Les utopiques n°20 – Syndicalistes contre l’extrême droite

Un tweet…


Un petit livre, clair, pas simpliste et pas cher qui date de 2020… Dix questions sur l’anarchisme de Guillaume Davranche aux Éditions Libertalia.

Guillaume Davranche présente de façon extrêmement synthétique l’anarchisme, comme courant politique très structuré, porteur d’une alternative au capitalisme et d’une vision globale de transformation de la société, à partir de ses fondamentaux idéologiques, tout en se référant aux pratiques existantes.

Et un autreLe bateau usine, un roman de Takiji Kobayashi, traduction Évelyne Lesigne-Audoly, Éditions Allia (petite collection).
En mer d’Okhotsk, dans le Pacifique, zone de tensions entre l’Union soviétique et le Japon, marins et ouvriers travaillent dans des conditions inhumaines et subissent la maltraitance du représentant de l’entreprise à la tête de l’usine. Un sentiment de révolte gronde. Un premier élan de contestation échoue, les meneurs sont arrêtés par l’armée. Mais un nouveau soulèvement se prépare.

G.

Catégories
antifascisme Écologie Éducation Idées, débats, cultures Lecture

Les Utopiques – numéro 20

Pour lutter efficacement contre l’extrême droite et ses idées, il est nécessaire de la (re)connaître. Dans cette optique, Les Utopiques dressent un portrait de la situation actuelle en France.

Loin de se limiter à sa dimension électorale, au Front national/Rassemblement national du clan Le Pen, ou encore à Zemmour, l’extrême droite est plurielle et active dans de nombreux champs.

Elle est ainsi aujourd’hui omniprésente dans plusieurs médias grand public. Un article de l’Observatoire des médias (Acrimed) analyse les relations ambivalentes de l’extrême droite avec les médias. Un autre présente un phénomène en pleine expansion : les youtubeurs d’extrême droite. Grégory Chambat (L’école des réac-publicains : la pédagogie noire du FN et des néoconservateurs, Libertalia, 2016) analyse l’action des « réac-publicains » dans le domaine de l’éducation.

Le traitement par l’extrême droite des questions environnementales, ce qu’on peut qualifier d’écofascisme, est au sommaire. On y lira également comment les extrêmes droites tentent de s’infiltrer dans les mouvements sociaux, comme les Gilets jaunes, et les formes que prend son implantation dans la police.

Le racisme, où l’antisémitisme occupe une place particulière, est évidemment une donnée centrale de la pensée des extrêmes droite et donne lieu à plusieurs textes.

Il en est de même de l’approche néofasciste du rôle des femmes, ramenées au traditionnel rôle maternel et soumises au chef naturel.

Au sommaire aussi, un tour d’horizon mondial des fascismes de notre temps et des résistances antifascistes : Espagne, Italie, Brésil, États-Unis…

Catégories
antifascisme Culture Histoire Idées, débats, cultures Les travailleur·euses n'ont pas de pays !

Podcast : Carmen Castillo à Limay

Le 2 juin dernier, Carmen Castillo – militante révolutionnaire du MIR, au Chili – était invitée par la librairie la Nouvelle Réserve de Limay pour présenter la réédition de son ouvrage Un jour d’octobre à Santiago.

L’émission ça booste sous les pavés (Radio libertaire) nous permet aujourd’hui de réécouter cette intervention militante particulièrement forte, émouvante et pleine d’espoir

Lien pour télécharger l’émission du 7 juin 2022

https://www.anarchiste.info/radio/libertaire/podcast/semaine/2022-23.html

Catégories
Actu Solidaires 78 Idées, débats, cultures

18 juin, Mantes – Projection, débat, dédicace avec Dominique Grange et Jacques Tardi

Samedi 18 juin à 16 h, au collectif 12 (Mantes-la-Jolie) à l’invitation de la librairie La Nouvelle Réserve, le Collectif 12 et l’Union syndicale solidaires 78

  • Projection du film documentaire sur Dominique Grange N’effacez pas nos traces ! Dominique Grange, une chanteuse engagée suivi d’un débat avec Dominique Grange et le réalisateur
  • Dédidace de la BD de Jacques Tardi Élise et les nouveaux partisans, roman graphique dessiné par Tardi sur un scénario de Dominique Grange”

    tout public,
    GRATUIT
Catégories
Actu Solidaires 78 Histoire Idées, débats, cultures

14 juin (Mantes) – Lecture en arpentage S’engager dans la guerre des classes

A partir de 19 h 30, à la Librairie La Nouvelle Réserve.

Solidaires 78 vous invite à participer à une séance de lecture en arpentage, ce mode de lecture collective issue du mouvement ouvrier du XIXe siècle autour du livre de Laurent Denave.

S’engager dans la guerre des classes

Dès novembre 2018, Laurent Denave a interrompu ses recherches en sociologie pour se consacrer entièrement au mouvement des Gilets jaunes. Loin d’étudier cette lutte politique « en surplomb », il a participé aux manifestations, aux blocages, aux assemblées, aux ronds-points ; il a aussi subi, comme d’autres, la répression policière.
Dans ce livre, rédigé au fil des mobilisations, il met à disposition des militants, mais aussi de celles et ceux qui soutiennent le mouvement sans y participer directement, des outils d’analyse produits par les sciences sociales. Il donne ainsi des pistes pour repenser les moyens et les fins de la contestation : quelles actions sont les plus efficaces ? Sur quelles bases construire des alliances ? Comment se positionner par rapport à la question de la violence ? Comment structurer un mouvement dans la durée, tout en restant en accord avec les principes d’égalité, de liberté et de solidarité qui l’animent ?
Cet ouvrage entend déconstruire (et donc délégitimer) certaines représentations négatives, portées par les médias et leurs intellectuels de service, sur celles et ceux qui luttent pour construire un monde plus juste et vivable pour tous, sur la manière dont ils sont considérés, traités et criminalisés, par la police ou la justice. Ce faisant, il révèle la véritable guerre de classes menée par le libéralisme autoritaire en marche, en France et ailleurs.

A propos de l’auteur

Chercheur indépendant, diplômé en musicologie (DEA, Paris IV) et en sociologie (doctorat, EHESS), Laurent Denave a publié plusieurs ouvrages, notamment La valeur des Beatles (PUR, 2016) et Désaccords artistiques. Essai sur les désaccords politiques & esthétiques sur l’art (L’Harmattan, 2020). Il a interrompu ses recherches sur l’art et la musique pour se consacrer entièrement au mouvement des Gilets jaunes, participant aux mobilisations et aux réunions publiques. Cet engagement corps et âme dans le mouvement des Gilets jaunes le conduit à dévoiler la véritable guerre des classes qui le traverse.

Catégories
Actu Solidaires 78 Automobile Idées, débats, cultures Vidéo

Sud Renault Guyancourt : visionnez le débat avec Danièle Linhart

Mardi 5 avril 2022, Danièle Linhart était au Technocentre dans les locaux du syndicat SUD.

Vous pouvez voir ou revoir l’intégralité de sa conférence et du débat qui a suivi, un moment d’échange passionnant qui permet de prendre du recul sur ce que nous vivons dans l’entreprise.

Après une courte introduction permettant de planter le décor des modes d’organisation du travail et de management chez Renault, la directrice de recherche émérite au CNRS a développé les thèmes qui sont le fil conducteur de ses recherches : évolution du taylorisme vers des nouvelles méthodes de management qui nient le statut de professionnel du salarié, jusqu’à l’« entreprise libérée » derrière laquelle se cache toujours le lien de subordination du salarié à son employeur.

Aucun discours académique ni jargonnant de la part de la sociologue, mais une conférence vivante, illustrée par les nombreuses expériences de Danièle Linhart au sein des grandes entreprises. Le débat qui a suivi a permis un échange avec des salariés du Technocentre qui vivent au quotidien ces nouvelles formes d’organisation et de management.

Bref, un débat passionnant qui a permis de prendre du recul. Et une réflexion que chacun peut prolonger en lisant le dernier livre de Danièle Linhart, « L’insoutenable subordination des salariés ».

0:00:16 Introduction de Joseph de SUD Renault Guyancourt
0:09:43 Exposé de Danièle Linhart
1:04:25 Débat

Catégories
Idées, débats, cultures Lecture

Les utopiques – N°19 – Dossier : Pouvoirs, politique, mouvement social

Pouvoirs, politique, mouvement social. L’articulation des trois termes a traversé l’histoire du mouvement ouvrier, et, en cette veille d’élections présidentielle et législatives, continue à interpeller. Dans une telle période, revenir sur cette question est un enjeu nécessaire pour « les jours d’après ». Indépendance et autonomie (les deux n’étant pas identiques) ou, a contrario, « courroie de transmission » du « Parti », recherche d’un débouché politique aux luttes, tout cela continue de polariser les débats parmi celles et ceux qui veulent changer la société.

Nous avons d’abord fait le choix d’y revenir d’un point de vue historique. Des contributions (Thierry Renard d’une part ; Christian Mahieux d’autre part ; la dernière, collective, de Florent Cariou, Julien Gonthier, Bernard Guillerey et Francky Poiriez) s’intéressent ainsi à la postérité de la Charte d’Amiens, texte fondateur du syndicalisme hexagonal adopté par le congrès de la CGT en 1906 fixant pour but la « double besogne, quotidienne et d’avenir ».

Trois autres textes traitent respectivement :

– de la CGT et du Programme commun d’union de la gauche, de 1972 à 1984 (Jean-Yves Lesage) ;

– de la CFDT et des Assises du socialisme de 1974 (Théo Roumier) ;

 du mouvement syndical face à l’arrivée de la gauche au pouvoir en 1981 (Gérard Gourguechon).

Un dernier article, rédigé par deux de leurs signataires (Pierre Contesenne et Léon Crémieux), revient sur ce qui était porté par les appels pour l’autonomie du mouvement social de la fin des années 1990.

Croisant les problématiques syndicales et féministes, Murielle Guilbert interroge l’institutionnalisation au long cours de l’égalité professionnelle femmes/hommes, et Nara Cladera l’indépendance du féminisme vis-à-vis des institutions et de l’État.

Un entretien, mené par François Marchive, avec le rédacteur en chef du journal local Le Postillon, Vincent Peyret, permet de détailler les rapports du mouvement social grenoblois à sa mairie « alternative ». Des contributions de Verveine Angeli, Pierre Zarka et, collectivement, de Philippe Angré, Anne Debrégeas et Jérôme Schmitt, s’intéressent plus généralement aux liens du mouvement social au « politique ».

Également, nous décentrons le regard sur la question en proposant des articles sur la réalité de ce que fût le syndicalisme soviétique (Pierre Znamensky), la place des mobilisations populaires dans les élections états-uniennes de 2021 (Alexandra Bradbury), l’attitude que le syndicalisme de lutte et de classe entretient dans l’État espagnol avec les « mairies rebelles » (José Villaverde Garcia) et les rapports de la Centrale unique des travailleurs du Brésil avec le gouvernement Lula de 2003 à 2011 (Étienne David-Bellemare).

En varia, nous proposons dans ce dix-neuvième numéro des contributions sur la grève des agents du nettoyage de la fac de Jussieu (Section SUD Education Sorbonne Université), le « nouveau statut du salariat » (Romain Casta), la critique de l’économie politique (Ivan Jurkovic), la crise sanitaire (Alain Véronèse) ou encore l’actualité de Pierre Bourdieu (Pierre Contesenne).

Enfin, nous rendons hommage à notre camarade Michel Desmars, décédé lors de la préparation de ce numéro.2022 3 23 Présentation du numéro 19

Documents à télécharger

2022 3 23 Présentation du numéro 19