Skip to content

Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Catégories
Actu Solidaires 78 antifascisme

L’extrême droite, plus que jamais un danger mortel !

Cela était annoncé, cela est malheureusement arrivé. L’extrême droite cumule près de 40% des suffrages. Ces élections européennes rendent manifeste la gravité de la situation. L’extrême droite a toujours été, et demeure plus que jamais l’ennemie mortelle des travailleurs et des travailleuses, des étranger⋅ères, des personnes racisées, des LGBTQI+, et de la démocratie. Le programme de toutes les extrêmes droites, c’est de préserver les privilèges du patronat qui continue d’accumuler des dividendes records et des classes sociales favorisées, en désignant des boucs-émissaires à la colère sociale : les étranger⋅es, les femmes, les LGBTQI+…

La percée de l’extrême droite est la conséquence de la politique menée par le gouvernement ces deux derniers quinquennats qui a notamment méprisé les luttes menées par les travailleurs et travailleuses comme par exemple lors de la réforme des retraites. Les gouvernements successifs et certains partis ont sans cesse par les propos ou par les actes légitimé les thèses racistes. Les politiques anti-sociales des gouvernements successifs conduisent directement à la progression de l’extrême droite aux élections.

Mais derrière les discours de l’extrême droite qui se prétend être le défenseur des travailleurs et travailleurs, du pouvoir d’achat, voici ce qu’a voté l’extrême à l’Assemblée Nationale :

  • Contre le blocage des prix pendant la crise
  • Contre l’augmentation du SMIC à 1500 €
  • Contre l’indexation des salaires sur l’inflation
  • Contre le gel des loyers
  • Contre la gratuité des premiers mètres cubes d’eau
  • Les seules fois où l’extrême droite va en manifestation, c’est pour tabasser les travailleurs et travailleuses qui luttent pour la défense de l’emploi et de leurs droits.

L’extrême droite, c’est surtout l’allié des patrons et de la classe bourgeoise. A ce sujet, ils ont voté :

  • Contre le rétablissement de l’Impôt Sur la Fortune (ISF)
  • Contre la taxe sur les super profits

L’extrême n’aime pas les femmes et le prouve par ses votes :

  • Contre le fond de 1 milliard contre les violences sexistes et sexuelles
  • Une partie a voté Contre l’inscription de l’IVG dans la Constitution

Il n’est pas à exclure que l’extrême droite, en cas de majorité, essaie de retirer de la Constitution à l’IVG. Pour eux, la place de la femme est à la maison à s’occuper des mômes et du foyer pendant que le bon mari ramène le salaire pour faire vivre sa petite famille. Travail, Famille Patrie comme disait Pétain.

L’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale par le Président de la République rend imminent le péril de l’arrivée au pouvoir de l’extrême droite. Ce faisant, il joue aux apprentis-sorciers et se fait le marchepied de l’extrême droite.

Localement, l’Union syndicale Solidaires 78 vous donne rendez-vous lors de son accueil, mardi 11 juin de 17 à 19 à la librairie La Nouvelle Réserve (Limay) pour débattre sur la situation et envisager ensemble une riposte collective

Catégories
Actu Solidaires 78 antifascisme antiracisme Collectivités territoriales Conditions de travail Dans les Yvelines, une classe en lutte... Écologie Éducation En grève ! La Poste Luttes migrant·es Palestine Pourquoi des prisons ? Revue de presse Santé-Social Secteur associatif Services publics

Dans les Yvelines, une classe en lutte, épisode n° 69

Une classe en lutte dans les Yvelines !


Petit tour d’horizon des mobilisations sociales dans le département… Liste forcément non-exhaustive, n’hésitez pas à nous transmettre vos infos à contact@solidaires78.org





Source : Le Parisien

Source : Le Parisien

Source : actu.fr

Source : actu.fr

Source : actu.fr

Source : actu.fr

Source : actu.fr

Source : actu.fr

Source : actu.fr
Catégories
antifascisme

Intervention de Solidaires au rassemblement pour Clément du 5 juin 2024. Continuons son combat !

Déjà 11 ans que Clément a été assassiné par l’extrême droite.

Pour l’Union syndicale Solidaires, se souvenir de Clément, des combats qu’il menait, se souvenir de son assassinat par l’extrême droite est plus qu’un devoir de mémoire. C’est aussi un devoir de justice et d’action pour nous. Celui de répéter que l’extrême droite tue, et qu’elle tue encore. Celui de dénoncer la banalisation grandissante de ses idées nauséabondes, racistes, sexistes, lgbtqiphobes…

Encore plus aujourd’hui alors que les discours réactionnaires sont plus que jamais véhiculés sur les plateaux télé et jusqu’au plus haut sommet de l’état et cible particulièrement nos adelphes trans, immigrées, musulman-es, alors que les idées d’extrême droite se répandent partout en Europe à travers des discours et des lois xénophobes qui tuent à nos frontières, alors que les actes antisémites et islamophobes se multiplient, alors qu’il y a quelques jours encore un de nos camarades a été agressé par des militants d’extrême-droite à Montpellier en marge du festival des fanfares..

Notre Union syndicale, et chacun-e de ses membres portent plus que jamais une responsabilité particulière de vigilance et de résistance.

On fait face partout dans le monde à l’essor des partis nationalistes, comme encore aujourd’hui à l’occasion des élections européennes.
Combattre le capitalisme qui mène aux inégalités et à la misère sociale, à la destruction de notre environnement, est inséparable de notre combat contre toutes les formes de dominations et d’oppressions, et notamment contre le fascisme dont les idées circulent librement.

Notre responsabilité est immense, et ce combat ne pourra se gagner que si une construction unitaire forte prend de l’ampleur, que si chaque acteur-actrice du mouvement social, chaque syndicat, association, groupe anti-a y consacre une énergie déterminée et convergente.

Ce combat de justice et de résistance est urgent et immense.

Clément dans nos cœurs nous en donne la force.

GPTO9O8WcAAIPyi

Catégories
antifascisme antiracisme Internationalisme Les travailleur·euses n'ont pas de pays ! Retraites

RN : ses promesses et mensonges, ses votes

Publié le 24 mai 2024 par UNIRS – Union nationale interprofessionnelle des retraité-es solidaires

NON le Rassemblement National n’est pas une organisation politique comme une autre !

OUI le Rassemblement National – et toute l’Extrême droite – est liberticide, raciste, sexiste, réactionnaire en termes de droits de l’homme et du travail, d’écologie et de progrès social !

Les lois que votent ou que rejettent ses parlementaires le prouvent !

Le sujet est complexe, tant ce parti politique avance masqué sur de nombreux sujets (le racisme, l’antisémitisme, le sexisme, notamment). Il est brûlant parce que cette organisation se présente, mais est aussi présentée comme totalement intégrée dans le paysage politique français, par un certain nombre de médias et de chroniqueurs et chroniqueuses (inconscient·e·s ?).

Voici le tract en 4 pages, sa synthèse en 2 pages, et l’analyse des votes du RN en 43 pages. Ci-dessous, le texte du tract en 2 pages.

NOS VALEURS, NOS LUTTES

LEURS PROMESSES, LEURS MENSONGES, LEURS VOTES

Le ministre de l’Économie l’a clairement annoncé : l’État Providence, c’est terminé ! Dommage qu’il n’explique pas ce qu’est l’État Providence tant critiqué par les libéraux : c’est à dire la redistribution de nos cotisations sociales et de nos impôts – le ruissellement, en quelque sorte – au profit des personnes les plus modestes ou en difficulté (chômeurs et chômeuses, précaires, retraité·e·s, handicapé·e·s), et pour le fonctionnement des institutions : Écoles, Hôpitaux, Justice, Services Publics … Ce n’est donc pas de l’argent qui vient de la générosité de quelques mécènes, mais c’est notre argent, à tous et toutes – enfin presque. Presque, en effet, puisque les cadeaux fiscaux faits aux entreprises, c’est plus de 30% de pertes pour le budget de l’État chaque année, et les cadeaux fiscaux faits aux plus riches (notamment par Macron dès son arrivée en 2017 : plafonnement de l’imposition des dividendes et suppression de l’ISF) coûtent environ 8 milliards d’euros dans le budget 2024. Alors qu’au même moment, on demande 800 millions d’économies à l’Hôpital, et 1 milliard de sacrifices aux chômeurs et chômeuses.

L’Union Nationale Interprofessionnelle des Retraité·e·s Solidaires, ce sont des syndicalistes qui, face aux multiples attaques dont les retraité·e·s sont l’objet, ont décidé de continuer la lutte syndicale afin d’améliorer les conditions de vie des retraité·e·s : montant minimum des pensions, augmentation des retraites, augmentation et élargissement des minima sociaux, développement des services d’aide à la personne, lutte contre l’explosion des restes à charge et dépassements d’honoraires dans la santé, mesures contre la fracture numérique, facilitation de la mobilité … Nous avons des revendications progressistes, et des propositions qui peuvent permettre d’y accéder : réforme des impôts, pour une fiscalité progressive, suppression des exonérations de cotisations non justifiées aux entreprises, instauration de cotisations sociales sur tous les revenus créés par le travail (salaires, dividendes, actions), lutte contre la fraude fiscale…

Ce ne sont pas les moyens qui manquent, mais la volonté politique de faire contribuer les plus aisé·e·s, et de répartir le budget autrement. Le ruissellement de Macron et de ses prédécesseurs, c’est des pauvres vers les riches : entre 2000 et 2020, les dividendes distribués aux actionnaires du CAC40 ont augmenté de 269 %. Pendant ce temps, entre 2004 et 2020, le montant moyen des pensions a augmenté de 35% ; entre 1996 et 2022, le salaire moyen dans le privé a augmenté de 14%.

En cette période de campagne électorale, nous allons être assailli·e·s de discours, de promesses, de slogans. Nous avons tout intérêt à bien lire ce qui nous est proposé, avant de voter, et de confronter les promesses aux actes, et tout particulièrement à ce que votent les élu·e·s des formations qui se présentent aux Élections Européennes. La démagogie sans complexes est de mise, et certain·e·s de ceux et celles qui se disent « candidat·e·s du peuple », très présent·e·s dans les médias, votent régulièrement, aux Parlements Européen et Français des mesures anti-sociales qui dégradent la vie des citoyen·ne·s « du peuple », justement : refus d’augmenter les salaires et les petites retraites, attaques contre la protection sociale, rejet des mesures à prendre pour protéger la planète et réduire la pollution, désaveu du soutien à l’Ukraine et de la condamnation de la guerre…

Salaires : L’arrivée de Macron à l’Élysée n’a pas amélioré la situation des « gens qui ne sont rien », des fainéant·e·s qui n’auraient qu’à « traverser la rue » pour trouver un job. Entre 2018 et 2023, le SMIC n’a augmenté que de 209 € bruts, soit environ 34€ par an (2,90€ par mois). Mais le parti présidentiel n’est pas seul à la manoeuvre, et le RN n’est pas en reste, qui rejette l’augmentation générale des salaires, et propose, en guise d’augmentation du pouvoir d’achat de 10%, d’exonérer les salaires de cotisations sociales jusqu’à 3 fois le SMIC. Ce que les salarié·e·s auront ainsi gagné de revenus, ils et elles devront supporter des baisses de remboursement santé et l’augmentation des assurances complémentaires (mutuelles).

Retraites : la lutte, en 2023, contre la réforme des retraites et le recul de l’âge de départ à 64 ans n’a pas mobilisé, à l’Assemblée nationale, un large éventail de député·e·s – et ceux et celles-ci étaient peu nombreux et nombreuses à faire « leur travail » de représentant·e·s des citoyen·ne·s et à les défendre. Le refus de débat du gouvernement, sa surdité face à la rue et à l’opinion et le passage de la loi par décret n’ont pas mécontenté tout le monde, voire même, par exemple, et malgré sa prétendue opposition à la réforme, le RN – qui n’a fourni aucun travail parlementaire, n’a proposé que quatre amendements – anti immigré·e·s – sur le sujet – a vu satisfaire sa revendication de retraite à 60 ans … après 40 années de cotisations ; c’est à dire, plus concrètement, le passage de l’âge de départ, au mieux à 64 ans – voire beaucoup plus, lorsque l’on sait que la moyenne d’âge d’entrée dans la vie active est à 25 ans.

Protection Sociale : La Sécurité Sociale est attaquée depuis bien des années, et ses ressources ne cessent de baisser, alors que la richesse du pays augmente. Les exonérations de cotisations pour les entreprises, le chômage de masse, la précarité, le blocage des salaires et des pensions : toutes ces mesures contribuent à affaiblir les finances de la Sécu. Les seules mesures que propose le gouvernement, c’est non pas d’accroître les recettes, mais de diminuer les remboursements en augmentant les franchises sur les médicaments, les transports, les actes médicaux … Ceci en complet accord avec les élu·e·s d’extrême droite qui votent avec les macronistes, en juillet 2022, des déductions supplémentaires de cotisations sociales.

Écologie : Le changement climatique, la pollution atmosphérique et la préservation de la planète sont devenus, à juste titre, la préoccupation de citoyen·ne·s de plus en plus nombreux et nombreuses. Pourtant, à l’Assemblée Nationale, le RN, « parti du peuple » a voté contre toutes les mesures visant à réduire la pollution due au transport routier, à favoriser l’installation de panneaux voltaïques sur les parkings, à stopper l’artificialisation des terres (constructions de bâtiments),à obliger les entreprises à produire un bilan carbone, à protéger les fonds marins contre l’exploitation minière, et a proposé la suppression d’un amendement sur les vols en jet privé, 5 à 14 fois plus polluants que les vols commerciaux.

Démocratie : Répression civile en Russie et Guerre déclenchée contre l’Ukraine. Nous, syndicalistes, sommes pour le respect des droits fondamentaux des peuples et des citoyen·ne·s, de la démocratie, de la liberté d’expression, et soutenons la lutte des Ukrainien·ne·s contre la guerre d’annexion menée par la Russie. Mais la défense de la démocratie, ici ou ailleurs, n’est pas une priorité pour tout le monde, et nous n’oublions pas que systématiquement les élu·e·s RN ont voté contre toutes les mesures prises contre la Russie de Poutine, contre la condamnation de la guerre et de la répression des civil·e·s russes et ukrainien·ne·s.

Ne nous y trompons pas : les projets des capitalistes et du patronat pour les années à venir ne sont pas en faveur des plus démuni·e·s. Les annonces faites pour 2024 et 2025 par le gouvernement vont engendrer de nouveaux reculs sociaux, et ces décisions sont souvent approuvées par des parlementaires qui font surtout du bruit et des discours, mais ne s’y opposent pas concrètement, et laissent faire (49% des textes proposés par le gouvernement depuis 2022 ont été votés par le RN).

DÉFENDONS LE PROGRÈS SOCIAL ET UN MEILLEUR AVENIR POUR TOU·TE·S !

Catégories
antifascisme Luttes féministes

Féministes unies contre l’offensive anti-trans

Nous, féministes, dénonçons fermement la campagne transphobe en cours menée par la droite et l’extrême-droite. Nous condamnons la proposition de loi portée par les Républicains, dont le seul objectif est de stigmatiser les personnes trans. Ces dernières, et en particulier les femmes trans, sont déjà confrontées à des violences verbales et même physiques fortes. 70% des femmes trans déclarent avoir subi des discriminations dans les douze derniers mois. Les attaques réactionnaires actuelles ne font que favoriser la multiplication des discours haineux, des discriminations et des actes violents à l’encontre des personnes trans et les condamnent à des conditions de vie précaires, à un accès difficile à la santé, au logement et au travail, voire à une exclusion du travail.

Nous, féministes, savons que ceux qui s’en prennent aujourd’hui violemment aux personnes trans sont les mêmes que ceux qui s’opposent aux avancées pour les droits des femmes et stigmatisent les lesbiennes et les gays. Nous savons également que les violences que subissent les personnes trans sont la conséquence de l’hétéropatriarcat. En tant que féministes, nous sommes solidaires de celles et ceux qui subissent des violences et discriminations, nous devons être partie prenante des mobilisations de défense des droits des personnes trans. Nous dénonçons l’obsession anti-trans nauséabonde de Dora Moutot et Marguerite Stern, anciennes militantes féministes, et leur alliance avec la droite et l’extrême-droite. Nous affirmons que la lutte féministe doit être menée avec et non pas contre les personnes trans.

Nous, féministes, appelons à rejoindre la mobilisation du 26 mai organisée par plusieurs associations de défense des personnes trans pour lutter contre cette offensive transphobe d’une ampleur sans précédent.

Signataires :

ATTAC, Collectif National pour les Droits des Femmes, CGT, Las Rojas, Les Effrontées, Les Écologistes, Ensemble, FAGE, Les FEMEN, Femmes Égalité, Fondation Copernic, France Insoumise, FSU, Gauche Ecosocialiste, Jeunes Générations, Le Mouvement de la Paix, Ligue des Droits de l’Homme (LDH), Ligue des Femmes Iraniennes pour la Démocratie, Planning Familial, NPA-l’Anticapitaliste, Organisation de Solidarité Trans (OST), Le Parti de Gauche, Stop VOG, Union Communiste Libertaire, Union Étudiante, UNEF, Union Syndicale Solidaires

Catégories
antifascisme

Les dernières infos de Visa (Vigilance et initiatives syndicales antifascistes)

Les articles parus sur VISA en mai.
MACRON-ATTAL / LE PEN-BARDELLA : BONNET BLANC / BLANC-BONNET ? CERTAINEMENT PAS !
preview Malgré une résistance massive pendant plusieurs mois, notre camp social a été battu en 2023 par le macronisme et sa contre- réforme des retraites. Depuis, ce gouvernement pousse les feux en multipliant les mauvais coups : casse de l’assurance chômage, loi scélérate sur l’immigration, volonté de réformer l’aide médicale d’État… la liste est longue et… afficher en ligne.
Reportage FranceInfo sur VISA
preview “On peut se retrouver face à des collègues qui ont des idées du RN” : des syndicats lancent des formations pour contrer le discours de l’extrême droite Face à la montée en puissance du RN, notamment chez des salariés parfois membres de syndicats, ces derniers ont décidé de riposter. Ils proposent des sessions de formation pour… afficher en ligne.
VISA 76 : Syndicalistes donc antifascistes L’extrême droite milite contre les intérêts des travailleurs∙euses
preview À quelques semaines d’une séquence électorale européenne (9 juin) dont le Rassemblement National devrait pouvoir tirer un certain bénéfice en termes de visibilité et de pourcentage de votes, le parti d’extrême droite dirigé par le tandem Bardella-Le Pen se présente à tort, comme le parti de la défense des classes populaires, du monde agricole…L’extrême droite… afficher en ligne.
Intersyndicale Var : Pour la justice sociale,pas une voix pour l’extrême droite !
preview A l’approche des élections européennes, les partis d’extrême droite semblent avoir le vent en poupe. Ces partis pourraient devenir des acteurs fortement présents dans les institutions européennes. Les conséquences seraient alors lourdes pour les travailleuses et les travailleurs des États membres. L’extrême droite, c’est la perspective d’un dangereux repli sur soi, et une menace pour… afficher en ligne.
Prise de parole de VISA au 9ème Congrès de Solidaires
preview Mercredi 24 avril 2024 Pour commencer nous souhaitons remercier chaleureusement l’union syndicale Solidaires pour son accueil lors de ce 9ème congrès. Nous souhaitons aussi saluer la mémoire de Chantal Aumeran de Solidaires Finances Publiques qui a nous a quitté récemment et qui a largement participé à la fondation de VISA. Depuis bientôt 30 ans, l’association… afficher en ligne.
Projection débat IHS CGT 14 : “AIRAN PRINTEMPS 42” Vendredi 31 mai 2024 à Caen
preview En cette période de la commémoration du 80ème anniversaire de la Bataille de Normandie, la CGT a souhaité rappeler l’apport indispensable de ses militantes et militants, des travailleuses et travailleurs, à la Libération dans le cadre des actions menées par la Résistance dans le département du Calvados.  Les deux déraillements d’Airan des trains Maastricht-Cherbourg en… afficher en ligne.
Communiqué intersyndical : 17 mai, au travail comme ailleurs, luttons contre les LGBTIphobie
preview Les attaques contre les personnes LGBTQIA+ se multiplient : appels à couper les financements du planning familial, attaques de centres LGBTQIA+, agressions physiques, campagnes de harcèlement envers les militant·es féministes et LGBTQIA+, infiltrations d’associations trans par des médias d’extrême-droite, publication du Transmania de Marguerite Stern et Dora Moutot aux éditions d’extrême-droite Magnus et dans le… afficher en ligne.
Communiqué unitaire : Sans papiers mais pas sans droits !
preview Publié le 29 mai 2024 Plusieurs associations et syndicats ont participé à l’élaboration d’une question prioritaire de constitutionnalité (QPC), visant à faire juger que le fait de priver les travailleur.euses sans papiers du bénéfice de l’aide juridictionnelle était contraire à la Constitution, et plus particulièrement au principe d’égalité devant la loi et la justice ainsi… afficher en ligne.
Morbihan : Rassemblement contre l’extrême droite à Lanester
preview Dimanche 26 mai 2024 – 14h – Parvis du quai 9, Lanester La Bretagne est une terre d’accueil pour toutes et tous… MAIS PAS POUR L’EXTRÊME DROITE ! afficher en ligne.
Albi : Halte à la récupération raciste – Patria Albigés, hors de nos vies !
Ce dimanche 05 mai, le groupe d’extrême droite Patria Albigés organise à Albi un rassemblement « pour Matisse », jeune garçon assassiné à Châteauroux le samedi 27 avril. Comme en novembre dernier lors de la mort de Thomas à Crepol, Patria Albigés instrumentalise à nouveau un drame et détourne le deuil qui devrait s’imposer pour… afficher en ligne.
Déclaration de l’intersyndicale Biterroise
preview Deux adhérents de Solidaires Etudiant-e-es et précaires qui n’ont commis aucune violence, ont été interpellé-es lors de la manifestation du 23 avril pour nos libertés et nos droits contre les idées d’extrême droite. Nous dénonçons l’intervention violente et irresponsable de la police au milieu du cortège syndical qui aurait pu, sans le sang-froid des manifestants,… afficher en ligne.
Tract CGT 87 : Visage social à la télé, vote antisocial à s’assemblée…
afficher en ligne.
SUD Travail Affaires Sociales : Place nette, merci mais non merci
preview L’inspection du travail est chargée d’appliquer le Code du Travail, en toute indépendance vis-à-vis d’influences extérieures indues, afin que la teneur de ses interventions ne soit pas influencée par l’importance économique ou politique de l’employeur contrôlé, les règles devant être appliquées de manière identique aux différents employeurs. Elle a pour mission de garantir les droits… afficher en ligne.
Festival “ST BRÉVIN TERRE D’ACCUEIL”
preview Spectacle, musique, danses, buvette et grignotageAu programme :Fal Mares, poète malienLibre expression, danseGD Duo, musiqueRemi tone musicLes gens d’en faceSEROFIMusique ukrainienneChorale éphèmèreDéfilé de mode africainet peut-être un peu de magie Et surtout une ambiance fraternelleAvec un pic nic apporté et à partager C’est gratuit, Parc du Pointeau de 11h30 à 19hLe collectif des Brevinois Attentifs… afficher en ligne.
UNIRS : RN : SES PROMESSES ET MENSONGES, SES VOTES
preview NON le Rassemblement National n’est pas une organisation politique comme une autre ! OUI le Rassemblement National – et toute l’Extrême droite – est liberticide, raciste, sexiste, réactionnaire en terme de droits de l’homme et du travail, d’écologie et de progrès social ! Les lois que votent ou que rejettent ses parlementaires le prouvent !… afficher en ligne.
Manifestation en hommage à Clément Méric le 1er juin 2024
preview Il y a onze ans, Clément Méric, militant antifasciste et syndical, était assassiné par des néo-nazis, en plein Paris. Aujourd’hui, onze ans après sa mort, le combat que menait Clément est toujours aussi nécessaire. Onze ans après avoir rejoint la longue liste des victimes du fascisme, cette même extrême droite néofasciste peut toujours parader, visages… afficher en ligne.
LE RN DÉFENSEUR DES DROITS DES FEMMES ? NOUS NESOMMES PAS DUPES !
https://www.grevefeministe.fr/le-rn-defenseur-des-droits-des-femmes-nous-ne-sommes-dupes Le RN est donné régulièrement vainqueur des élections européennes en France. La stratégie de dédiabolisation engagée par Marine Le Pen semble avoir porté ses fruits et ce même auprès des femmes qui désormais votent autant RN que les hommes, sauf chez les plus jeunes. Alors que l’extrême droite s’est toujours opposée historiquement à l’avortement,… afficher en ligne.
Article VISA – Bilan des député·es FN/RN au Parlement Européen : Peu de travail, stratégie médiatique et votes antisociaux.
preview Alors que le scrutin pour les élections européennes approche à grands pas, le FN/RN ne cesse de se maintenir en tête des sondages et intentions de vote. Pourtant, si l’on regarde de près le « travail » de leurs membres élu·es au sein du Parlement européen lors de la mandature 2019-2024, on se rend compte… afficher en ligne.
Catégories
antifascisme antiracisme

Newsletter VISA – Vigilance et initiatives syndicales antifascistes

Article VISA – Bilan des député·es FN/RN au Parlement Européen : Peu de travail, stratégie médiatique et votes antisociaux.
preview Alors que le scrutin pour les élections européennes approche à grands pas, le FN/RN ne cesse de se maintenir en tête des sondages et intentions de vote. Pourtant, si l’on regarde de près le « travail » de leurs membres élu·es au sein du Parlement européen lors de la mandature 2019-2024, on se rend compte… afficher en ligne.
Dossier VISA n°13 : L’EXTRÊME DROITE ET L’IMPOSTURE RURALE
preview Les votes en faveur de l’extrême droite dans les campagnes et les zones périurbaines ne cessent d’augmenter depuis plusieurs scrutins. À l’approche des élections européennes, VISA livre un état des lieux de cette évolution et propose une piste pour tenter d’enrayer ce cercle vicieux. Les discours du FN / RN sur la ruralité et l’agriculture… afficher en ligne.
Solidaires 33, ASSO Solidaires et Solidaires JS – STAGE DRAG ANNULÉ :EN GIRONDE, LES FACHOS ET L’ETAT SE PASSENT LA CORDE AU COU
preview Les syndicats Solidaires 33, Asso solidaires 33, ASSO solidaires, et Solidaires Jeunesse et Sports, souhaitent exprimer leur soutien sans faille à la MJC CLAL de Mérignac (Chemin Long Animation Loisirs) ainsi qu’à l’association Le Girofard, Centre LGBTQI+ de Bordeaux, contraintes d’annuler leur stage de Drag Queen en direction des jeunes de plus de 11 ans… afficher en ligne.
Solidaires : SOLIDARITÉ AVEC LA LIBRAIRIE PUBLICO (PARIS), VICTIME D’ATTAQUES DE L’EXTRÊME-DROITE
preview Au début du mois de mars, la librairie militante libertaire Publico, située dans le XIe arrondissement de Paris, a subi deux actes violents à quelques jours d’intervalle, qui émanent clairement de l’extrême-droite. A chaque fois, ces attaques n’ont fait que peu de dégâts et heureusement personne n’a été blessé, mais cela aurait pu être plus… afficher en ligne.
Appel urgent des syndicats européens : suspendre l’Accord d’Association avec Israël
Par l’Initiative syndicale européenne pour la justice en Palestine, le 2 avril 2024 Bruxelles, le 2 avril 2024 Présidente Ursula von der Leyen Vice-président exécutif Valdis Dombrovskis Commission européenne Monsieur Charles Michel Président du Conseil européen Mme Roberta Metsola Présidente du Parlement européen Premier ministre Alexander De Croo Présidence du Conseil de l’Union européenne M.… afficher en ligne.
Coordination varoise contre l’extrême droite : LES IMPOSTEURS
preview L’extrême droite au Parlement européen :il y a ce qu’elle dit à Paris… et ce qu’elle vote à Strasbourg ! Red And White Modern Press Release Document Depuis des années, à travers leurs votes au Parlement européen de Strasbourg, les dix-neuf député·es français·es d’extrême droite (dix-huit RN et un Reconquête) ont dit non aux droits… afficher en ligne.
Communiqué de Visa 44 contre l’acte abjecte de dégradation de la peinture représentant le drapeau palestinien à Nantes
preview Aux rédactions Le collectif intersyndical VISA 44 (vigilance et initiatives syndicales antifascistes) condamne fermement l’acte de recouvrement de la peinture réalisée sur les marches de la butte Ste-Anne à Nantes, représentant le drapeau palestinien, en soutien aux victimes de la guerre génocidaire menée par le gouvernement israélien d’extrême droite à Gaza et dans les autres… afficher en ligne.
Appel de Caen contre l’extrême droite : Pour déjouer le basculement du macronisme vers l’extrême droite, c’est la société tout entière qui doit se soulever »
preview Appel de Caen contre l’extrême droite En décembre 2023, la loi Immigration a été votée par la « minorité » présidentielle, avec le soutien de la droite et de l’extrême droite, bien qu’ayant été dénoncée par l’ensemble des organisations syndicales et étudiantes, les ONG, les associations de défense des droits des étrangèr·es, les partis politiques… afficher en ligne.
Hérault : APPEL DÉPARTEMENTAL UNITAIRE – MARCHONS POUR NOS LIBERTÉS, CONTRE LES IDÉES D’EXTRÊME DROITE
preview Chaque jour, la crise politique et démocratique s’accentue. Les urgences sociales ne sont pas prises en compte, alors que les inégalités se creusent dans le pays. Nous constatons que cette situation aggrave le quotidien des Françaises et des Français. Les politiques de rigueur et d’austérité imposées ne permettent plus à nos services et entreprises publiques… afficher en ligne.
Front Commun des côtes d’Armor : Manifestation Régionale Bretonne
preview Contre l’extrême-droite, pour la justice sociale et la solidarité, reprenons les rues le 21 avril 2024 ! 70 associations, commerces, collectifs militants, lieux de solidarité et de culture, syndicats et partis politiques appellent à prendre la rue pour combattre l’extrême-droite sous toutes ses formes : L’extrême-droite est de retour dans les rues. Dans les Côtes-d’Armor comme… afficher en ligne.
VISA 09 : MARCHE CONTRE LE RACISME – Jeudi 18 avril 2024 – 17h30 Halle Vilotte à Foix
preview Ces dernières semaines, en Ariège, une succession d’évènements d’une extrême gravité se sont enchainés : tags racistes dans un commerce fuxéen, agressions racistes contre des lycéens au sein d’établissements scolaires dans le Couserans et la haute Ariège, agression homophobe … Des insultes, des menaces, des tags, des agressions physiques: si ce phénomène n’est pas nouveau… afficher en ligne.
CGT SSCAAT 75 : RACISME ET MENACES DE SANCTIONS AUX RESERVES DU PALAIS GALLIERA : NOUVEAU PREAVIS DE GREVE POUR LE19 MARS!
Objet : Préavis de grève pour les journées du 19 mars à partir de Oh jusqu’au 20 mars à 7h, pour l’ensemble des personnels des réserves Servan. Madame la Maire et Présidente de l’Établissement Public Paris Musées, Depuis le 4 décembre dernier, 2 veilleurs de nuit des réserves Servan sont suspendus de leurs fonctions, Ils… afficher en ligne.
Communiqué de l’UD CGT 92 : Les Locaux de la Bourse du Travail de Gennevilliers ont encore été vandalisés
preview La Bourse du Travail de Gennevilliers qui abrite les locaux de notre Union Locale de Gennevilliers- Villeneuve la Garenne a de nouveau été vandalisée dans la soirée du 8 avril dernier. Depuis juillet 2023, c’est la troisième fois que les locaux de la Bourse du Travail sont attaqués. Les dégâts sont essentiellement dus à des… afficher en ligne.
Détournement illicite de publications de journalistes de L’Est Républicain : le SNJ exige des poursuites
preview Le dimanche 7 avril, deux militantes du collectif d’extrême-droite identitaire Nemesis faisaientirruption dans le défilé du carnaval de Besançon, en brandissant deux pancartes anti-migrants. Parailleurs, une banderole de la même teneur était accrochée sur une façade bordant l’itinéraire du défilé. Pour ces faits, l’une des militantes a été placée en garde à vue.Deux journalistes de… afficher en ligne.
Communiqué LCED 63 : Combattre l’idéologie d’extrême droite
https://solidaires.org/sinformer-et-agir/actualites-et-mobilisations/locales/communique-lced-63-combattre-lideologie-dextreme-droite Communiqué de presse du Collectif de lutte contre les extrêmes droites du Puy-de-Dôme (LCED 63), le 18 mars 2024. Tandis que le Rassemblement National poursuit sa progression, les diverses mouvances d’extrême droite ont multiplié la semaine passée les actions dans le Puy-de-Dôme . Lundi, le piratage informatique visant un établissement scolaire du Puy-de-Dôme a… afficher en ligne.
Catégories
antifascisme antiracisme Retraites

RN : ses promesses et mensonges, ses votes

Par l’UNIRS – Union nationale interprofessionnelle des retraité-es solidaires

NON le Rassemblement National n’est pas une organisation politique comme une autre !

OUI le Rassemblement National – et toute l’Extrême droite – est liberticide, raciste, sexiste, réactionnaire en termes de droits de l’homme et du travail, d’écologie et de progrès social !

Les lois que votent ou que rejettent ses parlementaires le prouvent !

Le sujet est complexe, tant ce parti politique avance masqué sur de nombreux sujets (le racisme, l’antisémitisme, le sexisme, notamment). Il est brûlant parce que cette organisation se présente, mais est aussi présentée comme totalement intégrée dans le paysage politique français, par un certain nombre de médias et de chroniqueurs et chroniqueuses (inconscient·e·s ?).

Voici le tract en 4 pages, sa synthèse en 2 pages, et l’analyse des votes du RN en 43 pages. Ci-dessous, le texte du tract en 2 pages.

NOS VALEURS, NOS LUTTES

LEURS PROMESSES, LEURS MENSONGES, LEURS VOTES

Le ministre de l’Économie l’a clairement annoncé : l’État Providence, c’est terminé ! Dommage qu’il n’explique pas ce qu’est l’État Providence tant critiqué par les libéraux : c’est à dire la redistribution de nos cotisations sociales et de nos impôts – le ruissellement, en quelque sorte – au profit des personnes les plus modestes ou en difficulté (chômeurs et chômeuses, précaires, retraité·e·s, handicapé·e·s), et pour le fonctionnement des institutions : Écoles, Hôpitaux, Justice, Services Publics … Ce n’est donc pas de l’argent qui vient de la générosité de quelques mécènes, mais c’est notre argent, à tous et toutes – enfin presque. Presque, en effet, puisque les cadeaux fiscaux faits aux entreprises, c’est plus de 30% de pertes pour le budget de l’État chaque année, et les cadeaux fiscaux faits aux plus riches (notamment par Macron dès son arrivée en 2017 : plafonnement de l’imposition des dividendes et suppression de l’ISF) coûtent environ 8 milliards d’euros dans le budget 2024. Alors qu’au même moment, on demande 800 millions d’économies à l’Hôpital, et 1 milliard de sacrifices aux chômeurs et chômeuses.

L’Union Nationale Interprofessionnelle des Retraité·e·s Solidaires, ce sont des syndicalistes qui, face aux multiples attaques dont les retraité·e·s sont l’objet, ont décidé de continuer la lutte syndicale afin d’améliorer les conditions de vie des retraité·e·s : montant minimum des pensions, augmentation des retraites, augmentation et élargissement des minima sociaux, développement des services d’aide à la personne, lutte contre l’explosion des restes à charge et dépassements d’honoraires dans la santé, mesures contre la fracture numérique, facilitation de la mobilité … Nous avons des revendications progressistes, et des propositions qui peuvent permettre d’y accéder : réforme des impôts, pour une fiscalité progressive, suppression des exonérations de cotisations non justifiées aux entreprises, instauration de cotisations sociales sur tous les revenus créés par le travail (salaires, dividendes, actions), lutte contre la fraude fiscale…

Ce ne sont pas les moyens qui manquent, mais la volonté politique de faire contribuer les plus aisé·e·s, et de répartir le budget autrement. Le ruissellement de Macron et de ses prédécesseurs, c’est des pauvres vers les riches : entre 2000 et 2020, les dividendes distribués aux actionnaires du CAC40 ont augmenté de 269 %. Pendant ce temps, entre 2004 et 2020, le montant moyen des pensions a augmenté de 35% ; entre 1996 et 2022, le salaire moyen dans le privé a augmenté de 14%.

En cette période de campagne électorale, nous allons être assailli·e·s de discours, de promesses, de slogans. Nous avons tout intérêt à bien lire ce qui nous est proposé, avant de voter, et de confronter les promesses aux actes, et tout particulièrement à ce que votent les élu·e·s des formations qui se présentent aux Élections Européennes. La démagogie sans complexes est de mise, et certain·e·s de ceux et celles qui se disent « candidat·e·s du peuple », très présent·e·s dans les médias, votent régulièrement, aux Parlements Européen et Français des mesures anti-sociales qui dégradent la vie des citoyen·ne·s « du peuple », justement : refus d’augmenter les salaires et les petites retraites, attaques contre la protection sociale, rejet des mesures à prendre pour protéger la planète et réduire la pollution, désaveu du soutien à l’Ukraine et de la condamnation de la guerre…

Salaires : L’arrivée de Macron à l’Élysée n’a pas amélioré la situation des « gens qui ne sont rien », des fainéant·e·s qui n’auraient qu’à « traverser la rue » pour trouver un job. Entre 2018 et 2023, le SMIC n’a augmenté que de 209 € bruts, soit environ 34€ par an (2,90€ par mois). Mais le parti présidentiel n’est pas seul à la manoeuvre, et le RN n’est pas en reste, qui rejette l’augmentation générale des salaires, et propose, en guise d’augmentation du pouvoir d’achat de 10%, d’exonérer les salaires de cotisations sociales jusqu’à 3 fois le SMIC. Ce que les salarié·e·s auront ainsi gagné de revenus, ils et elles devront supporter des baisses de remboursement santé et l’augmentation des assurances complémentaires (mutuelles).

Retraites : la lutte, en 2023, contre la réforme des retraites et le recul de l’âge de départ à 64 ans n’a pas mobilisé, à l’Assemblée nationale, un large éventail de député·e·s – et ceux et celles-ci étaient peu nombreux et nombreuses à faire « leur travail » de représentant·e·s des citoyen·ne·s et à les défendre. Le refus de débat du gouvernement, sa surdité face à la rue et à l’opinion et le passage de la loi par décret n’ont pas mécontenté tout le monde, voire même, par exemple, et malgré sa prétendue opposition à la réforme, le RN – qui n’a fourni aucun travail parlementaire, n’a proposé que quatre amendements – anti immigré·e·s – sur le sujet – a vu satisfaire sa revendication de retraite à 60 ans … après 40 années de cotisations ; c’est à dire, plus concrètement, le passage de l’âge de départ, au mieux à 64 ans – voire beaucoup plus, lorsque l’on sait que la moyenne d’âge d’entrée dans la vie active est à 25 ans.

Protection Sociale : La Sécurité Sociale est attaquée depuis bien des années, et ses ressources ne cessent de baisser, alors que la richesse du pays augmente. Les exonérations de cotisations pour les entreprises, le chômage de masse, la précarité, le blocage des salaires et des pensions : toutes ces mesures contribuent à affaiblir les finances de la Sécu. Les seules mesures que propose le gouvernement, c’est non pas d’accroître les recettes, mais de diminuer les remboursements en augmentant les franchises sur les médicaments, les transports, les actes médicaux … Ceci en complet accord avec les élu·e·s d’extrême droite qui votent avec les macronistes, en juillet 2022, des déductions supplémentaires de cotisations sociales.

Écologie : Le changement climatique, la pollution atmosphérique et la préservation de la planète sont devenus, à juste titre, la préoccupation de citoyen·ne·s de plus en plus nombreux et nombreuses. Pourtant, à l’Assemblée Nationale, le RN, « parti du peuple » a voté contre toutes les mesures visant à réduire la pollution due au transport routier, à favoriser l’installation de panneaux voltaïques sur les parkings, à stopper l’artificialisation des terres (constructions de bâtiments),à obliger les entreprises à produire un bilan carbone, à protéger les fonds marins contre l’exploitation minière, et a proposé la suppression d’un amendement sur les vols en jet privé, 5 à 14 fois plus polluants que les vols commerciaux.

Démocratie : Répression civile en Russie et Guerre déclenchée contre l’Ukraine. Nous, syndicalistes, sommes pour le respect des droits fondamentaux des peuples et des citoyen·ne·s, de la démocratie, de la liberté d’expression, et soutenons la lutte des Ukrainien·ne·s contre la guerre d’annexion menée par la Russie. Mais la défense de la démocratie, ici ou ailleurs, n’est pas une priorité pour tout le monde, et nous n’oublions pas que systématiquement les élu·e·s RN ont voté contre toutes les mesures prises contre la Russie de Poutine, contre la condamnation de la guerre et de la répression des civil·e·s russes et ukrainien·ne·s.

Ne nous y trompons pas : les projets des capitalistes et du patronat pour les années à venir ne sont pas en faveur des plus démuni·e·s. Les annonces faites pour 2024 et 2025 par le gouvernement vont engendrer de nouveaux reculs sociaux, et ces décisions sont souvent approuvées par des parlementaires qui font surtout du bruit et des discours, mais ne s’y opposent pas concrètement, et laissent faire (49% des textes proposés par le gouvernement depuis 2022 ont été votés par le RN).

DÉFENDONS LE PROGRÈS SOCIAL ET UN MEILLEUR AVENIR POUR TOU·TE·S !

Catégories
antifascisme

samedi 1er juin – Pour Clément, continuons le combat !

Il y a onze ans, Clément Méric, militant antifasciste et syndical, était assassiné par des néo-nazis, en plein Paris. Aujourd’hui, onze ans après sa mort, le combat que menait Clément est toujours aussi nécessaire.

Onze ans après avoir rejoint la longue liste des victimes du fascisme, cette même extrême droite néofasciste peut toujours parader, visages dissimulés, et arborer des croix celtiques dans la capitale. Encore nous assistons à la recrudescence des violences perpétrées par ces mêmes groupes comme il en a été le cas le 25 novembre 2023 à Roman sur Isère où près de 80 personnes venant de tout le territoire se sont données rendez-vous à l’entrée du quartier de la Monnaie pour une expédition punitive raciste.

Aujourd’hui leurs idées circulent librement, des plateaux télés jusqu’au sommet de l’État et l’on fait face partout dans le monde à l’essor spectaculaire des partis nationalistes, comme encore prochainement à l’occasion des élections européennes.

Depuis onze ans, nous avons vu la chasse aux migrant·e·s s’intensifier, les actes antisémites augmenter, le racisme institutionnel et l’islamophobie gagner en légitimité dans toutes les sphères de la sociéteé. Les violences policières se multiplient, tandis que des politiques néolibérales frappent de plein fouet les plus démuni·e·s. Les mouvements sociaux de ces dernières années ont été largement réprimés, cette répression s’étendant à celles et ceux qui luttent contre les idées réactionnaires, qu’ielles soient antifascistes, syndicalistes ou militant·e·s LGBTQIA+.

Dernièrement, c’est la solidarité avec les palestinien·ne·s qui subit de plein fouet cette répression, alors même que le peuple palestinien résiste avec courage à l’oppression d’un État colonial génocidaire. Cette lutte de libération résonne avec le soulèvement qui a lieu en ce moment même en Kanaky contre l’administration néocoloniale de l’État français et qui subit déjà une répression sanglante de la part de la police, de l’armée mais aussi de milices de civils.

Face au tournant autoritaire de l’État et à la radicalisation d’une large partie du champ politique français, nous serons dans la rue le samedi 1er juin, en mémoire de Clément, mais aussi pour appeler à poursuivre les combats qu’il menait, contre le fascisme et l’impérialisme, en France et partout où les opprimé·e·s luttent pour leur auto-détermination. 

Soyons nombreuses et nombreux ce samedi 1er juin, place de la République !


Clément Méric. Une vie, des luttes

5 juin 2013, Clément Méric, jeune libertaire, militant syndicaliste et antifasciste, meurt sous les coups de néonazis en plein Paris.
L’affaire fait grand bruit et provoque une vague d’émotion dans le pays. Mais, rapidement, l’indignation cède la place au doute, voire à un renvoi dos à dos des « extrêmes ».
Aujourd’hui, en dehors des cercles avertis, l’événement est quasi oublié.
Cet ouvrage collectif d’ami·es et de proches de Clément Méric évoque la vie du jeune homme engagé qu’il était. Il s’attache aussi à restituer la vérité des faits, ceux qui ont provoqué sa mort, et ceux qui ont conduit à un brouillage de son image et de celle de ses camarades.
Et parce que le meilleur hommage, c’est de continuer le combat, ce livre se voudrait un ferment pour les luttes présentes et à venir.

Les droits sont reversés au Comité pour Clément.

Cahier couleur 16 pages
240 pages — 10 €
RSS
Follow by Email