Catégories
Actu Solidaires 78 Pourquoi des prisons ?

Contre la prison de Magnanville, et les autres, faire entendre des voix critiques ! (VI) Témoignage

En préparation de la rencontre organisée par Solidaires 78 sur les prisons, le mercredi 2 février, nous poursuivons la publication de lettres de prisonnier·es.

Nous vous invitons également à écouter cette émission de radio sur la pauvreté en prison.


Se trouver confronté au monde carcéral du jour au lendemain est irréel ; seuls ceux qui y sont confrontés peuvent le comprendre. On croit que l’on fait un cauchemar et qu’on va se réveiller ; mais le problème, c’est que c’est la réalité. Eh ouais : la prison, c’est l’absence, l’impuissance, le manque, l’éloignement, la « détresse ». Et c’est cette dernière qui peut engendrer le suicide. De plus, l’administration tente de déstructurer l’individu, elle lui montre dans tous les sens du terme qu’à ses yeux il n’a pas le droit, pas le choix, il n’a pas le pouvoir de décider ; en fait, il doit obéir. Excusez-moi, mais on n’est pas vos chiens, OK ? On le crie
haut et fort ! Il y a des choses inacceptables et intolérables.
On tombe dans la haine simple puis, progressivement mais sûrement, dans la haine de la société. En bref, on est là car la société ne veut plus de nous pendant un « certain temps », bien sûr, mais ce qu’ils ne savent pas c’est qu’avant de rentrer en prison on était « innocent », mais en sortant, la prison aura fait de nous des témoins, des victimes de cette société carcérale, soi-disant « développée » vue de l’extérieur, mais terriblement
arriérée vue de l’intérieur. Le temps fait réfléchir, et moi
j’ai le choix entre deux chemins : soit le « suicide », soit me « battre ».
J’ai choisi de me battre et j’en suis fière. Je remercie certaines détenues de Fresnes d’avoir été et d’être là (elles se reconnaîtront), avec qui j’ai pu discuter de tout et de rien, qui m’ont remonté le moral quand cela n’allait pas bien, qui m’ont fait rire à en pleurer, qui pendant quelques minutes m’ont fait oublier où je me trouvais.
À toutes les détenues et tous les détenus : le suicide n’est pas une solution, profitez de la vie au maximum même en prison ; car même incarcéré, on apprend énormément sur soi, sur les autres et sur cette société avec sa justice à moitié pourrie. La vie nous expose à des situations difficiles qu’il convient de régler ; alors courage, car tout a une fin, tout passe, à la fin, il n’y a que la prison qui restera à sa place.


Sonia

Catégories
Actu Solidaires 78 En grève ! Transport

Grève des bus à Kéolis

Il était temps de réagir et de nous faire entendre.

Nous avons été entendu mais nous restons vigilants.

L’intersyndicale UST/SUD, CFDT et UNSA de Kéolis Seine et Oise EST (plus de 330 salariés) a engagé le mouvement de grève le 10 janvier 2022 pour obtenir des avancées dans le cadre du transfert des deux dépôts d’Ecquevilly et de Carrière sous Poissy précédemment Transdev (Cf. tract).

Le 10 et le 11 janvier, 100% des salariés du dépôt d’Equevilly et 95% de celui de Carrière sous Poissy ont fait grève ce qui a paralysé la circulation des bus dans les secteurs de Poissy, Carrières Sous Poissy, Ecquevilly et les Mureaux.

Le 11 janvier, la direction acceptant plusieurs revendications et s’engageant à négocier sur les autres, un accord a été signé. Ce qui a entraîné la levée du préavis de grève et la reprise du travail.

Toutefois fois l’intersyndicale se réserve le droit de reprendre le mouvement social a tout moment dans le cas où les engagements pris par la direction se seront pas respectés.

Source : 78actu.fr
Catégories
Actu Solidaires 78 Santé-Social

20 janvier – Ciné débat Attac – Solidaires 78 aux Mureaux avec le film La fracture

Jeudi  20 janvier 2022  à 20h30  – Cinéma  des Mureaux  78  :  77 rue Paul Doumer

Entrée :  3.50 ( coupon Télérama) ou 6€ –   Pass sanitaire

-Débat avec des hospitalier.es de Sud santé 78 et des Gilets Jaunes

Quelques critiques presse  :

Ecran Large: un tourbillon féroce, et un grand numéro d’équilibriste entre le rire et les larmes, la rage et la tendresse, l’intime et le politique. Avec des acteurs épatants, une énergie de cinéma revigorante, et une vague d’émotion folle.

Dernières Nouvelles d’Alsace : des gilets jaunes victimes de violences policières ; un hôpital débordé autant que dévoué ; des vies en souffrance : une comédie sociale hilarante et noire. Une France au bord de la rupture, qui a mal.

aVoir-aLire.com: Catherine Corsini mêle habilement, avec un bel équilibre, actualité sociale récente et comédie douce-amère. Une réussite portée par une belle brochette d’acteurs.

Catégories
Actu Solidaires 78 Pourquoi des prisons ?

Communiqué Solidaires 78 Non à la construction de nouvelles prisons, à Magnanville comme partout ailleurs !

Solidaires Yvelines organise avec la librairie La Nouvelle Réserve avec des membres du journal l’Envolée, porte voix des prisonniers qui résistent au sort qui leur est fait, et Nadia Menenger, autrice de plusieurs livres sur la prison,une rencontre sur le thème

“Des prisons, pour quoi faire ?” mercredi 2 février 19h à Limay.

De nombreuses raisons nous poussent à nous opposer au projet de construction d’une nouvelle prison à Magnanville :

Le problème de la surpopulation carcérale et des conditions de détention reste entier, et cela ferait la 4ème prison dans les Yvelines.

Depuis 30 ans le nombre de détenus en France a doublé : 70 000, avec un taux d’occupation en moyenne de 142% en maisons d’arrêt et quartiers de maisons d’arrêt et des conditions de survie toujours aussi déplorables et indignes.

→ Refuser la construction de nouvelles prisons, c’est d’abord refuser qu’une partie de la population puisse être privée d’humanité par le traitement qui leur est imposé dans un modèle de société étouffant et inadapté aux enjeux actuels.

– Les 700 emplois directs promis en lien avec la construction ne sont ni démontrés ni alléchants pour les jeunes du coin. Alors que 17 postes d’enseignants sont supprimés à la rentrée 2021 dans les Yvelines, manque de 89 équivalents temps plein à l’hôpital de Meulan-Les Mureaux, Renault supprime 2000 postes dans l’ingénierie, un maire local se vante des emplois associés à une prison ?

→ Enfin, une prison construite sur des champs, contribuerait àbétonner encore plus de terres agricoles, en régression de 20 % depuis 1950 entraînant l’effondrement du nombre de paysans.

La prison est un mode de gestion et d’exclusion des populations pauvres, précaires et marginalisées (en majorité) dont un tiers pour des délits minimes et sans l’exercice d’une justice impartiale. Personne n’ira en prison pour avoir détourné des millions d’argent public, vendu des engins de mort à des dictatures !

Il urgent d’éradiquer les causes sociales du système qui produit la prison : il faut augmenter les salaires, revaloriser l’allocation chômage et les retraites, créer les postes nécessaires dans la santé et l’éducation, lancer une refonte complète du système judiciaire, qui ne saurait exister sans une refonte du système économique.

Au-delà de notre opposition à ce projet, nous souhaitons plus largement que les habitants, les travailleurs, les syndicalistes de la région, puissent venir échanger avec des militant.es qui s’interrogent sur la place de la prison dans notre société et qui luttent contre l’ordre carcéral qui y règne.

Catégories
Défense de nos libertés

“Non au passe sécuritaire/vaccinal, Résistance solidaire”

Assemblée générale

Bourse du travail
3 rue du Château d’Eau, 75010, Paris, France

Un premier débat public organisé le 16 novembre par la Coordination contre la répréssion et les violences policières Ile de France a décidé d’organiser la défense solidaires des personnes privées de droits fondamentaux, licenciées ou suspendues, faute de passe sanitaire.

Deux autres Assemblées générales tenues les 14 décembre et 12 janvier à l’appel de la CGT Restaurants du Louvre, SUD Commerce et Services Ile de France, SUD Emploi et Stop Précarité ont décidé d’actions communes, afin de multiplier les formes de résistance solidaire au passe sécuritaire et vaccinal.

Des assemblées générales ouvertes sont appelées

tous les mercredis à 18H30 à la Bourse du Travail de Paris (salle et adresse à confirmer).


Contact : nonsecuritaire@gmail.com

Catégories
Actu Solidaires 78 Éducation En grève ! Transport

Dans les Yvelines, une classe en lutte, épisode n° 23


Au sommaire : Chanteloup, Gargenville, Jouars-Pontchartrain, Poissy, Les Mureaux, Mantes-laJolie,
Transport, éducation, grève…


Petit tour d’horizon des mobilisations sociales dans le département… Liste forcément non-exhaustive, n’hésitez pas à nous transmettre vos infos à solidaires78@wanadoo.fr


Source : 78actu.fr
Source : 78actu.fr
Source : 78actu.fr
Source : 78actu.fr
Source : 78actu.fr

Source : 78actu.fr
Catégories
Actu Solidaires 78 En grève ! Santé-Social

11 janvier : mobilisation à l’ESAT COTRA à Fontenay le Fleury

Mobilisation des collègues de L’ESAT COTRA à Fontenay le Fleury. Rassemblement animé, dynamique et déterminé à obtenir satisfaction sur nos revendications, à savoir les 183€ pour toutes et tous en attendant les 400€, du personnel et des places d’accueil à la hauteur des besoins.

Le médico-social ne lâche rien.

Merci à nos camarades de SUD Culture d’être venus soutenir cette mobilisation. A charge de revanche

Catégories
Écologie

GPSO: AUGMENTATION SALÉE POUR EAU ADOUCIE

BATAILLES POUR UNE GESTION PUBLIQUEDROIT À L’EAU & TARIFICATION

 L’Association pour le retour de l’eau en régie publique dans la vallée de la Seine (AREP Val de Seine) tacle les élus de Grand Paris Seine et Oise suite à l’augmentation du prix de l’eau votée au dernier conseil communautaire.

Communiqué de l’AREP Val de Seine (décembre 2021)

GPS&O : Nouvelle augmentation du prix de l’eau et de l’assainissement.

– Le GPS&O a décidé, dans sa séance du 16 décembre 2021, d’augmenter le prix de l’eau de 0,25 € le m 3 (à partir du 1 er janvier 2022), l’assainissement de + 2,57 %, les redevances, enfin, de 2 à 5 centimes le m 3.

NB: Pour les communes desservies par Veolia, la part eau de la facture était précédemment à 1,42 € le m3, soit une augmentation de 17,6%!

Total facture en 2021 (eau, assainissement, taxes) : 3,46 € le m3 +  abonnement annuel à 16,44 €
Facture à partir du 1er janvier 2002 : 3,74 à 3,79 € le m3 (l’augmentation des taxes est variable) + 16,44 € d’abonnement annuel (apparemment il n’augmente pas). Soit une augmentation de l’ordre de 8% de la facture totale.

Au total, pour une facture de 120 m 3 annuels, la dépense supplémentaire est de 37 € environ.

– Le GPS&O a également réaffirmé sa volonté de poursuivre l’harmonisation des prix des quelque 56 contrats (presque tous en Délégation de Services Publics, c’est-à-dire confiés aux sociétés privées) qui gèrent le secteur dans les 73 communes de l’agglomération.

– Le GPS&O a, en outre, approuvé le principe d’une augmentation annuelle systématique équivalent à l’indice du coût de la vie calculé par l’INSEE, à partir de 2023.

– La raison invoquée pour « justifier » ces augmentations est la mise en place de la décarbonatation (eau adoucie avant distribution) et le renouvellement « patrimonial » des réseaux dont l’entretien a été longtemps négligé par les délégataires.

– A noter que la délibération mettait à part la situation particulière de la seule régie publique de l’agglomération, celle de Limay/Guitrancourt, qui propose la fourniture gratuite de 40 % des m 3 à usage domestique. Le Maire de Limay a été amené à intervenir pour rappeler cet acquis social important dont bénéficient les familles et les habitants desservis par cette régie publique, et que le GPS&O voulait faire disparaître par une augmentation uniforme.

______________________________________

Lorsque notre Association s’est constituée en 2009 dans le cadre de l’ancienne CAMY, elle a obtenu, grâce à une démonstration implacable comparant les prix de la régie publique de Limay à ceux pratiqués par Suez et Veolia qui se « partageaient » les communes de la CAMY, une baisse de 30% du prix de l’eau et de 72 % du tarif de l’abonnement en 2010.

De même, à Poissy et aux Mureaux, des Associations comparables (Eau Val de Seine, Les Mur’eau) ont combattu pour le retour ou le maintien de régies publiques dans leurs communes pour la distribution de l’eau et l’assainissement.

La loi NOTRe de 2015 a contraint les communes et les communautés d’agglo à fusionner dans de gigantesques ensembles, tel le GPS&O qui regroupe 73 communes de la Vallée de la Seine et plus de 400 000 habitants.

Les prérogatives traditionnelles qui relevaient auparavant des communes, comme la gestion de l’eau potable, ont été déléguées à ces gigantesques intercommunalités qui décident désormais des tarifs et de la reconduction des contrats, presque tous confiés aux délégataires privés Suez et Veolia qui n’étaient « concurrents » qu’en apparence et qui, depuis 2021, ne constituent plus qu’une seule entreprise « monopolistique », puisque Veolia a racheté Suez !

A ce propos, il faut rappeler la position de l’AMF (Association des Maires de France) et de l’AMRF (Association des Maires Ruraux de France)  qui « demandent de laisser les communes, les communautés de communes et d’agglomération organiser librement les compétences eau et assainissement ; alors que le mécanisme de délégation (…) ne le rend en réalité peu applicable au regard de sa compétence ». (12 novembre 2019).

Or, force est de constater que très peu de Maires et d’élus du GPS&O défendent cette revendication qui est pourtant la position officielle des Associations dont ils sont membres !

Le résultat est connu : les contrats de DSP (au privé) sont systématiquement reconduits, les prix augmentent de manière uniforme, l’harmonisation se fait plutôt à la hausse et la seule régie publique de Limay/Guitrancourt, qui a mis en place une tarification sociale, doit combattre pour la défendre.

________________________________

En 2016, l’AREP-CAMY a donc proposé aux Associations de Poissy et des Mureaux de fusionner pour devenir l’AREP-Val de Seine afin de pouvoir intervenir au niveau communautaire.

Mais chacun comprend que l’intervention et le contrôle des citoyens est devenu beaucoup plus difficile à ces niveaux « monstrueux »… qui ont d’ailleurs été conçus pour cet objectif !

Il existe pourtant une solution conforme, à la fois, à la position de l’AMF et de l’AMRF et à l’intérêt des citoyens :

  • Créer dès maintenant le cadre d’une régie publique à l’échelle de la communauté d’agglomération afin d’accueillir progressivement les communes à échéance de leurs actuels contrats de DSP qui ne seraient donc pas reconduits.
  • Adopter une tarification sociale à l’exemple de la régie de Limay/Guitrancourt qui rend gratuits 40 % des m 3 à destination domestique.

L’AREP-Val de Seine continuera de faire valoir ces propositions auprès des élus du GPS&O à qui elle s’est déjà adressée à plusieurs reprises.

Dans l’immédiat, l’AREP-Val de Seine proteste contre les augmentations adoptées le 16 décembre 2021 et contre la décision d’une augmentation annuelle systématique.

Coordination EAU Île-de-France103 bis, rue de Charenton75012 PARISTel: 09 80 48 71 26

www.eau-iledefrance.fr twitter / Facebook / Instagram