Skip to content

Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Catégories
Agenda militant En grève ! Télécom

Mercredi 22 mai – Grève le jour de l’AG des actionnaires d’Orange

N.A.O. ORANGE

https://sudtelecomidf.wixsite.com/sudtidf
Prochaine action intersyndicale pour les NAO Orange :
(Ci-joint le tract d’appel à la grève IDF à partir du tract NAO périmètre SUD 44/85)

Grève mercredi 22 mai, jour de l’AG des actionnaires d’Orange,

Manifestation 14h  SALLE PLEYEL 252 RUE DU FAUBOURG-SAINT-HONORE PARIS 8

Une “contre AG” est prévue également par l’intersyndicale, le matin dans une des Bourses du Travail.

Suite à la mobilisation du 26 mars

Vous trouverez ci-dessous :

  1. Le tract de l’intersyndicale appelant à signer la pétition commune.
    http://www.sudptt.info/comrd/index.php/s/eSsMOeWA7IuHUDU

Pour plus de transparence dans les débats, nous vous communiquons également la réponse faite par le Bureau Fédéral Télécom à l’intersyndicale :

Chers camarades,

Notre organisation syndicale soutient le projet d’une pétition à destination des salarié·e·s, même si nous aurions souhaité qu’elle soit plus incisive vis-à-vis des actionnaires et surtout qu’elle propose une plateforme revendicative minimum commune.

La demande de réouverture des NAO nous exclut, nous ainsi que les autres OS non représentatives, de toute discussion future dans un cadre intersyndical.

SUD s’est mobilisé dès le 26 mars, que ce soit à Paris ou en Province, et continuera à le faire dans l’intérêt des salarié·e·s.

Toutefois, au-delà de la pétition commune, nous demandons que les OSR exigent une réunion avec toutes les OS présentes dans ce mouvement face à la direction pour négocier une augmentation collective, sur la base d’une plate-forme revendicative commune a minima (pas en % car chez SUD, notre volonté a toujours été de réduire les écarts de salaires), et l’arrêt de toute réorganisation visant à supprimer des emplois, donc une remise en cause totale de la politique de la direction.

Bureau Fédéral Telecom

Catégories
Agenda militant Dans les Yvelines, une classe en lutte... Éducation

25 mai : appel intersyndical éducation 78 manif contre le choc des savoirs, contre les inégalités !

Un appel intersyndical 78, avec la FCPE 78, à la manif du 25 mai à Paris contre le Choc des savoirs.

Contre le “choc des savoirs” Pour l’école publique : un choc des moyens et la lutte contre les inégalités !

Les organisations syndicales des Yvelines, CGT éduc’action 78, FSU 78, Sgen-CFDT 78, Unsa éducation 78, SUD éducation 78, ainsi que la FCPE 78 appellent à poursuivre toutes les mobilisations possibles dans les établissements contre le choc des savoirs, mais aussi pour un choc des moyens et pour la lutte contre les inégalités.
Vous trouverez ci-dessous du matériel commun pour dénoncer les mesures inégalitaires et stigmatisantes du gouvernement (tract pour les familles, motions pour les CA, conseil d’école ou conseil école-collège).

Ces organisations appellent à la journée de mobilisation du 25 mai et à la manifestation parisienne qui aura lieu dans l’après-midi.

Matériel à diffuser auprès des familles

Ces mêmes organisations (CGT éduc’action 78, FSU 78, Sgen-CFDT 78, Unsa éducation 78, SUD éducation 78, ainsi que la FCPE 78) ont produit un tract commun, à l’attention des parents d’élèves.

Affiche intersyndicale

Tract intersyndical

Motion Conseil d’école

Motion CA


Catégories
Agenda militant Collectivités territoriales Conditions de travail Éducation Fonction publique

Agent·es territorial·es – Connaître ses droits pour mieux les défendre Demande de stage à déposer avant le 26 mai

Agent·es territorial·es – Connaître ses droits pour mieux les défendre

Ce stage syndical est ouvert à toutes et tous, adhérent·es ou non, fraîchement syndiqué·es ou non, en instance de le devenir ou encore en réflexion, vous êtes les bienvenu·es !

Tou·tes les personnels ont droit à 12 jours de congés pour formation syndicale par an, sur temps de travail et rémunérés.

La date limite d’inscription est le 27 mai (il suffit d’écrire à sudeducation78@ouvaton.org et de déposer votre demande d’autorisation d’absence pour stage syndical auprès de ta hiérarchie – voir le document ci-dessous)

En pièce jointe, vous trouverez le modèle de demande d’autorisation d’absence pour stage.

En espérant vous retrouver nombreuses et nombreux !

Catégories
Agenda militant Écologie Transport

28 mai – Manifestation à Paris : sauvons Fret SNCF pour la planète et nos emplois

Mardi 28 mai, manifestation nationale à Paris, 12h30, Place d’Italie en direction de Montparnasse.

  • Une mobilisation unitaire de tout∙es les cheminot∙es, organisée par l’intersyndicale cheminote CGT – UNSA – SUD Rail – CFDT.
  • Une mobilisation de toutes et tous avec l’Alliance écologique et sociale (AES-PJC) : rendez-vous derrière la banderole AES dans le cortège de SUD Rail.

Pour un moratoire sur la liquidation de Fret SNCF prévue par le gouvernement, imposée par la Commission européenne !

Pour donner un avenir au fret ferroviaire public !

En pleine crise écologique et sociale, le gouvernement veut liquider Fret SNCF. Cette décision est à la fois une catastrophe sociale (suppression de 500 postes) et une aberration écologique. Alors que le transport est le principal émetteur de gaz à effet de serre en Europe, le développement du fret ferroviaire public est un levier incontournable pour la décarbonation en France.

Le matériel de mobilisation pour la manifestation du 28 mai :

Les outils pour informer et mobiliser pour le fret ferroviaire public :

Catégories
Actu Solidaires 78 Agenda militant Histoire Histoire locale

Vendredi 31 mai : rencontre sur les Bourses du travail

Après une première rencontre autour de la projection de Fernand Pelloutier et les Bourses du travail (mardi 14 mai), 2e volet de cette initiative…



VENDREDI 31 MAI 2024 à 19H 

~ à la Maison des Syndicats ~

19, rue de la Vaucouleurs, Mantes-la-Ville

L’Université Populaire du Mantois

en partenariat avec SUD Education 78 et La Maison des Syndicats

vous proposent

Une Histoire de la Bourse du Travail de Mantes la Jolie

présentée par Roger Colombier

Auguste Goust, maire de Mantes-la-Jolie, lors de l’inauguration de la Bourse du travail Place de Lorraine, affirmait qu’établie en ce lieu central de l’agglomération mantaise, elle offrait “aux travailleurs et à leurs syndicats tous les dégagements nécessaires et évitait de trop longs trajets pour s’y rendre”.

Puis le temps a passé … et les choses ont changé …

ENTRÉE LIBRE

Catégories
Agenda militant Culture Idées, débats, cultures

Du 7 au 30 juin : Ré-existence 3 – exposition aux réservoirs de Limay

Du 7 au 30 juin à l’Emap de Limay, 2 rue des réservoirs 78520.

Vernissage est le vendredi 7 juin à 18h30.

Le dossier de presse

Dossier de presse

Toute œuvre d’art est politique. Au printemps 2019, Erwan Keruzoré, artiste-ouvrier à Limay dans les Yvelines, organisait aux Réservoirs une exposition-manifeste intitulée « Ré-existence », dans laquelle quatre artistes engagés interrogeaient la place de l’art et de la création plastique dans les mouvements sociaux pré-Covid.

Cinq ans plus tard, la manifestation s’est muée en biennale. L’acte 3 de « Ré-existence » réunit un ensemble d’œuvres de Nicolas Daubanes, Olivier Garraud, Erwan Keruzoré, Manon Pretto et Cécile Tuloup.


L’art est envisagé comme une puissance d’insurrection, compris comme le lieu possible de la lutte des classes, un espace de contestation face à l’extrême-droitisation d’une société qui change de paradigme sous nos yeux en renversant ses propres valeurs. Face à un pouvoir occidental aux allures de faux-semblants démocratiques qui cachent en réalité de vraies valeurs
conservatrices prenant appui sur le sacro-saint diptyque capitalisme et patriarcat, les progressistes sont désormais suspects.

À la normalisation d’une extrême-droite hier encore persona non grata répond la criminalisation des mouvements de gauche, victimes et bourreaux s’inversent dans l’opinion publique, bien aidée par des médias appartenant désormais à une poignée de milliardaires, des chaines « d’information », redoutables outils de propagande au service de l’idéologie de leur propriétaire. Pour
ces artistes, pour qui l’art n’est pas dissociable de la société dans laquelle ils vivent, les techniques et le répertoire de la création plastique deviennent autant de moyens de contestation. Partant de ce postulat, l’exposition donne à voir des figures d’opposition à l’oppression néolibérale et patriarcale.
Guillaume Lasserre

Nicolas Daubanes

Nicolas Daubanes vit et travaille à Perpignan.
« J’investis des questions essentielles : la vie, la mort, la condition humaine et les formes sociales qui les façonnent. Dans mes derniers travaux, la vitesse, la fragilité, la porosité, l’aspect fantomal des images et des matières, transmettent la pression du passé au croisement de ce qui va advenir.
Mon travail s’inscrit dans la durée, il dessine un chemin, une trajectoire qui tend vers la recherche de la liberté, du dégagement de la contrainte.
Je tâche d’expérimenter l’intensité et la rigueur, je joue avec le danger, mental, visuel, physique, pour renforcer l’énergie créatrice et en transmettre la force. Je suis conduit par mon histoire, mes propres questions existentielles et par le choix
d’une adéquation permanente et subtile entre forme et contenu.»


Olivier Garraud

Olivier Garraud vit et travaille entre Nantes et Paris. Glaneur et observateur ironique de la société, Olivier Garraud revendique
le rapport analogique et low tech au monde qui l’entoure comme une façon narquoise de poser son regard sur celui-ci.
Volontiers grinçantes, ses productions participent du détournement généralisé de signes empruntés au réel ainsi qu’à une sphère médiatique et contemporaine.
Si un tel travail s’alimente en partie par l’usage élargi du crayon, celui-ci développe prismes et compilation d’icônes par le biais de séquences animées, d’installations mixtes ou d’accrochages
muraux.
Extrait du texte de Frédéric Emprou, Black atlas,
les effigies fantômes


Erwan Keruzoré

Erwan Keruzoré vit et travaille à Limay. Ouvrier et artiste autodidacte, il est la cheville ouvrière de ce projet initié en 2019, il était alors invité à exposer son travail plastique aux Réservoirs. Sensible à la pensée politique d’artistes tels que Maximilien
Luce, aux engagements politiques libertaires des artistes et intellectuels de la fin du 19e siècle à nos jours, et plus largement aux expressions dans l’art de la souffrance sociale, c’est sous le titre bannière « RÉ-EXISTENCE », qu’Erwan Keruzoré avait fait le choix de réunir plusieurs exposants inscrits dans les thématiques qui lui sont chères pour manifester un art engagé qui vise à dénoncer les formes plus ou moins insidieuses des violences et aliénations induites par la société. Le sujet n’est pas épuisé et ce troisième chapitre réunit aux Réservoirs cinq
artistes et un auteur.


Manon Pretto

Manon Pretto vit et travaille entre Clermont-Ferrand et Paris. Manon Pretto utilise les images et le numérique pour déconstruire et interroger les questions d’identités inhérentes à notre société actuelle. Puisant son inspiration sur le terrain, elle
s’intéresse aux relations sociales qu’entretiennent les individus entre eux, tout particulièrement les rapports d’autorité, d’oppression et de résistance.
Elle utilise de nombreux médiums allant de la vidéo à l’installation en passant par l’image et la performance.
Ses projets aux allures futuristes jouent avec les codes de la dystopie pour nous entraîner de façon affirmée dans un monde qui nous semble familier.
En pénétrant cet espace, le spectateur devient acteur et créateur de ce qu’il perçoit. Il ouvre un dialogue qui le pousse à s’interroger sur sa perception des images et au rapport qu’il entretient avec. Cette proximité accentuée du corps et de l’image qui finissent par se confondre ne nous laisse pas indifférente, provoquant une multitude de questions quant à ce qui nous façonne aujourd’hui.


Céline Tuloup

Céline Tuloup vit et travaille à Saint-Denis. «Empruntant de multiples formes (objet-sculpture, broderie, dessin, photographie, installation), mon univers artistique puise dans la psychanalyse et
questionne la sphère de l’intime. Il met en jeu les relations entre privé et public, mémoire individuelle et mémoire collective.
La broderie, prenant une part importante dans mes réalisations artistiques, se veut une référence à une activité domestique liée à l’histoire de la condition des femmes mais aussi à l’artisanat nécessitant un savoir-faire. Mon désir est à la fois de réactiver
cette pratique en l’inscrivant dans une recherche plastique contemporaine et de la déplacer en la confrontant à des questionnements traversant notre actualité.»


Les Réservoirs
2r. des réservoirs, 78520 Limay
01 30 98 69 02
01 34 97 27 03
lesreservoirs@ville-limay.fr

Accès: Autoroute A13 (Paris/Rouen) sortie 11 (Mantes est), direction Limay. ou Paris gare Saint-Lazare direction Mantes via Conflans, gare de Limay ou directs gare de Mantes la Jolie.

Entrée gratuite
le jeudi et le vendredi de 14h à 18h,
le samedi et le dimanche de 15h à 18h.
www.facebook.com/lesReservoirs www.ville-limay.fr

Catégories
Agenda militant Médias Sites amis

Du mouvement ! Du mouvement ! Du mouvement social ! L’Agenda militant de la région parisienne

Ami·es ! Vous l’attendiez ?

L’AMI, l’Agenda Militant Indépendant est enfin arrivé !
 

Conçu par un collectif pluriel de militant·es, ce nouvel agenda participatif des luttes et des mouvements sociaux franciliens est le vôtre, le nôtre ! À nous de le faire battre au rythme du mouvement social !

Vous pouvez dès maintenant y annoncer des manifs, des rassemblements de soutien, des conf, des soirées…


Rendez vous pour une présentation, mais surtout se rencontrer et partager un moment convivial, ce vendredi 10 décembre à 19h au Lieu-Dit (6 rue Sorbier Paris 20ème). Trouvez ici l’événement Facebook à partager.


On compte sur vous pour partager et propager cette invitation !
 

L’équipe AMI,

RSS
Follow by Email