Catégories
International Luttes migrant·es

Soutien à la population afghane

Les talibans ont à nouveau pris le contrôle de l’Afghanistan. Les images terribles de l’aéroport de Kaboul montrant la population tentant de fuir leur arrivée sont l’expression de la peur des habitant-es de ce pays. Et pour cause ; le retour de la dictature talibane et de la charia font effectivement craindre le pire pour le peuple afghan.

La terreur promise aux femmes et aux personnes LGBTQI+

Le sort particulier réservé aux femmes est particulièrement préoccupant et révoltant. Dans son combat féministe, Solidaires est aux côtés des femmes du monde entier qui vivent sous l’oppression, qu’elle soit au travail, dans les foyers, et bien sûr celle d’un régime totalitaire ultra violent. Nous nourrissons les pires craintes pour le quotidien des femmes et des jeunes filles qui vont se voir privées de l’essentiel de leurs libertés.

Il en est de même pour les personnes LGBTQI+ qui vont subir l’oppression et la violence d’un régime pour qui l’orientation sexuelle est une maladie.

L’abandon de la communauté internationale

Après avoir envahi militairement le pays sous couvert de lutte contre le terrorisme, l’armée étasunienne et ses alliés ont lâchement abandonné la population à son sort, sachant pertinemment ce qui l’attendait : la terreur !!! Les impérialismes qui ont utilisé ce pays comme terre de jeu (l’union soviétique puis les états-unis) sont grandement responsables de la situation catastrophique de l’Afghanistan d’aujourd’hui.

Honte à E. Macron

Dans son allocution télévisée du 16 août, E. Macron n’a qu’une seule préoccupation : « nous devons anticiper et nous préparer contre des flux migratoires irréguliers importants ». Alors que de son côté l’Angleterre se dit prête à ouvrir ses portes aux réfugié-es afghan-es, même sans passeport, E. Macron joue une nouvelle fois la carte de la peur et de l’extrême droite. Après avoir poursuivi les expulsions d’hommes et de femmes vers l’Afghanistan, voilà maintenant qu’il a perdu absolument toute humanité préférant laisser les afghan-es aux mains de talibans.

Pour Solidaires, l’heure est à la solidarité internationale, à l’accueil de tous celles et ceux qui demanderons aide et asile et à la poursuite de la lutte contre tous les fascismes, qu’ils soient nationalistes ou religieux.

Catégories
International

Solidarité internationale avec les grévistes d’Altucex

Les ouvriers en grève à l’usine Tubacex dans l’État espagnol ont pris
contact avec nous pour les aider à relayer leur appel à la solidarité
internationale ce que nous faisons ici. Vous trouverez ci-joint un de
leur texte expliquant la lutte (plus de 150 jours de grève) et le numéro
de compte de leur Caisse de Solidarité. Pour des dons en liquide il est
possible d’envoyer un courrier à l’adresse du Local Camarade,
« Association Spartak » 54 boulevard Déodat de Séverac 31300 Toulouse,
en nous précisant le motif de l’envoie.

Vive la solidarité internationale des prolétaires !

LA CAISSE DE SOLIDARITÉ DE TUBACEX
UN OUTIL POUR UNE LUTTE DE PLUS DE 150 JOURS

Nous sommes tous fiers de ce que nous avons obtenu jusqu’à présent après plus de cinq mois de grève. L’unité et la détermination des salariés de Tubacex sont devenues exemplaires, telles que les mobilisations et activités menées lors des piquets de grève et les manifestations dans tout le Pays Basque. Cependant il faut être conscients que les conséquences économiques d’une grève indéfinie qui se prolonge depuis plus de 150 jours, peuvent être dévastatrices pour les salariés.
Afin de palier ce problème important il a été mis en place un système vital pour être capables, entre tous, d’aider les collègues qui se retrouvent dans une situation économique à risque : la Caisse de Solidarité de Tubacex.
Depuis le 11 février, les salariés contraints aux services minimums abusifs établis par l’entreprise, ont décidé de recueillir des contributions volontaires sur leurs salaires afin de couvrir les frais des piquets de grève et de créer un fond de solidarité. A cette initiative de nos
collègues, se sont ajoutés, dès le premier jour, la contribution de travailleurs d’autres entreprises, les dons de particuliers et d’institutions, la collecte de tombolas et tirages au sort, ainsi que les importantes contributions données par les salariés licenciés, afin que nous puissions tous continuer cette longue bataille jusqu’à la victoire. À ce jour, nous continuons de
recevoir de nombreuses collaborations au travers d’urnes installées aux entrées, ainsi que notre compte bancaire de la Caisse de Solidarité ES31 3008 0214 16 4417535921
Notre lutte est menée pour empêcher la sous-traitance, la précarisation de nos emplois, pour garantir la survie et le futur de notre entreprise et notre Vallée, et aussi pour la réadmission des 128 camarades licenciés. Malheureusement il est vrai que chaque jour qui passe, chaque journée de grève, affaibli un peu plus notre situation économique. Cependant, à ce jour, la Caisse de Solidarité dispose d’un capital suffisant pour tous les salariés qui souhaitent faire une demande de prêt pour leurs dépenses les plus urgents. Ces prêts sont garantis minimum 25% à fond perdu.
La Caisse de Solidarité vise à être un outil de cohésion, une expression de fraternité, un mécanisme qui clame qu’IL N’Y A PAS D’EXCUSES POUR NE PAS CONTINUER LA LUTTE. Il faut être bien clair que les fonds apportés à la Caisse de Résistance sont pour nous tous, mais ne sont pas à nous, sinon pour tout camarade qui pourrait en avoir besoin.
Nous, les salariés de Tubacex, souhaitons mettre en valeur cet outil de Caisse de Solidarité, qui a été mis en place de façon égale, afin de combattre l’avidité égoïste du patronat et l’avarice
impitoyable de la direction; cet outil est une nécessité pour les personnes qui en ont besoin mais aussi pour nous tous, les salariés, qui comprenons que cette lutte est une responsabilité collective pour la défense des intérêts de la classe ouvrière.
Gora langileon borraka !!

Catégories
Actu Solidaires 78 International

Solidaires 78 : au quotidien et dans la rue, soutien aux palestiniennes et palestiniens !

L’Union syndicale Solidaires avec le peuple palestinien !

Israël mène une politique colonialiste d’expulsion, d’apartheid et de nettoyage ethnique contre les communautés palestiniennes, au mépris des résolutions internationales mais avec le soutien tacite ou affirmé de nombreux gouvernements dont celui de Macron, après ceux d’Hollande et Valls. Sans ce soutien, la situation pourrait être différente.

On ne peut mettre à égalité les colonisateurs et les colonisés.

Ceux qui piétinement les résolutions de l’ONU et ceux qui demandent leur application.

Ceux qui expulsent, enferment, blessent et tuent et ceux qui veulent être libres.

Ceux qui colonisent depuis 1948, en détruisant maisons et accaparant les terres, et ceux qui résistent.

Pour le gouvernement sioniste israéliens les palestiniens sont indésirables en Palestine.

Le peuple palestinien subit la violence du gouvernement sioniste, des colons et de l’extrême droite israélienne que cela soit à Jérusalem-Est, en Israël, en Cisjordanie ou à Gaza. Une nouvelle fois, il subit les raids meurtriers à Gaza.

Mais le peuple palestinien ne rompt pas et l’Union syndicale Solidaires se félicite de l’unité du mouvement ouvrier palestinien lors de la grève générale du 18 mai dans toute la Palestine historique.

Rassemblement de soutien au peuple palestinien devant l’Hôtel de ville de Limay, mercredi 18 mai 2021

Avec elles et eux, tant que les droits fondamentaux du peuple palestinien ne seront pas respectés, l’Union syndicale Solidaires :

– appelle au démantèlement du régime d’occupation militaire et colonial d’Israël dans les territoires qu’il occupe.

– appelle à des sanctions contre l’État d’Israël qui ne respecte pas le droit international, et un embargo sur tous les échanges commerciaux, militaires et de recherche.

– appelle au désinvestissement des entreprises françaises en Israël, et au boycott des produits israéliens.

Alors que le peuple palestinien subit l’horreur, non seulement le gouvernement français n’agit pas et continue ses relations avec ce gouvernement meurtrier, mais il réprime celles et ceux qui souhaitent exprimer ici leur solidarité avec les Palestiniens et les Palestiniennes et leur interdit de manifester…

Israël est un État colonial qui ne respecte pas le droit international. Notre combat se situe à ce niveau et nous refusons les amalgames, venus droite et de gauche, et réaffirmons notre combat contre l’antisémitisme et tous les racismes qui n’ont pas leur place dans nos luttes. De même, là bas comme ici, nous ne soutiendrons pas les polices qui répriment violemment aux ordres de gouvernements.

Comme aujourd’hui à Limay, syndicalistes internationalistes nous exprimons nos solidarités avec les Palestiniens et Palestiniennes dans leur droit à l’autodétermination et appelons aux rassemblements et manifestations de soutien à venir, dès samedi prochain 22 mai.

Au quotidien et dans la rue, soutien aux palestiniennes et palestiniens !

Limay, 19 mai 2021

Les syndicats palestiniens appellent à une action immédiate et urgente des syndicats internationaux

Les syndicats palestiniens et les organisations de travailleurs et travailleuses de toute la Palestine historique appellent nos frères et
sœurs du mouvement syndical mondial à prendre des mesures immédiates en solidarité avec la lutte du peuple palestinien pour la liberté et la justice.

Alors que les foules de colons et les forces d’occupation israéliennes poursuivent leur campagne de violence et de nettoyage ethnique contre les Palestiniens et Palestiniennes à Gaza, à Sheikh Jarrah, à Lydd et à Haïfa, les travailleurs et travailleuses palestiniennes subissent le poids de cette violence. Nous sommes même à l’avant-garde de la lutte pour notre libération.

Cette semaine, les mouvements militants et les syndicats palestiniens ont organisé une grève générale dans toute la Palestine historique. C’est la première grève de l’histoire récente qui rassemble les Palestiniens et Palestiniennes, peu importe où nous nous trouvons.

Cependant, pour parvenir à notre libération, nous avons besoin de la solidarité de nos camarades, amis et amies du mouvement syndical international. Alors qu’Israël intensifie ses attaques et sa brutalité, nous avons plus que jamais besoin de cette solidarité et nous en avons besoin de toute urgence. Il faut empêcher la machine de guerre israélienne de poursuivre ses massacres.

Nous vous appelons à vous tenir à nos côtés. À vous exprimer. À agir. En tant que syndicats internationaux, nous avons une fière tradition de résistance à l’oppression. Nous avons le pouvoir de mettre fin au soutien des régimes racistes. Le mouvement syndical mondial a toujours joué un rôle clé et inspirant par son engagement courageux en faveur des droits humains. Il a également adopté de sanctions concrètes, novatrices et dirigées par les travailleurs et travailleuses contre les régimes oppressifs. Le boycott syndical de l’apartheid d’Afrique du Sud est un exemple brillant de cette tradition de solidarité efficace.

Dans l’esprit de l’internationalisme et de la solidarité, nous appelons les syndicats du monde entier à :

  • Publier des déclarations publiques claires de solidarité avec le peuple palestinien et à exprimer leur soutien au boycott, au désinvestissement et aux sanctions contre Israël pour l’amener à respecter ses obligations en vertu du droit international.
  • P articiper aux futures grèves générales appelées par les organisations populaires et les syndicats palestiniens en organisant des manifestations et des veillées à ces dates.
  • Contribuer à des fonds juridiques pour soutenir les Palestiniens et Palestiniennes arrêtés par Israël et s’engager à contribuer à des fonds pour soutenir les futures actions de grève.
  • Prendre des mesures immédiates et concrètes pour s’assurer que les syndicats eux-mêmes ne soient pas complices du soutien et du maintien de l’oppression israélienne. Par exemple, en désinvestissant les fonds de pension des entreprises complices de l’occupation israélienne, en encourageant les travailleurs et travailleuses à refuser de manipuler des produits israéliens et/ou en soutenant les membres qui refusent de construire des armes israéliennes.

Le 22 mai 2021

General Unio n of Palestinian Women
Professional Associations Federation including:
Palestine Dental Association
Palestinian Bar Association
Palestine Doctors Association
Palestinian Pharmacists Syndicate
Agricultural Engineers Association
General Union of Health Service Workers
General Union of Agricultural and Food Industries Workers
General Union of Service and Private Business Workers
General Union of Construction Workers
General Union of Textile and Garment Workers
Syndicate of Workers in Popular and Civil Organisations
Veterinary Association
Palestine New Federation of Trade Unions
General Federation of Independent Trade Unions

Catégories
International

Solidaires avec la grève générale en Palestine

L’Union syndicale Solidaires se félicite de l’unité du mouvement ouvrier palestinien, et soutient la grève générale à laquelle il a appelé ce mardi 18 mai dans toute la Palestine historique, pour protester contre les massacres perpétrés par Israël à Gaza, la répression coloniale, l’apartheid et le nettoyage ethnique mis en œuvre contre les communautés palestiniennes.

Avec elles et eux, nous appelons au démantèlement du régime d’occupation militaire et
colonial d’Israël dans les territoires qu’il occupe depuis 1967, nous appelons à des sanctions contre cet État qui ne respecte pas le droit international, et un embargo sur tous les échanges commerciaux, militaires et de recherche. Nous appelons au désinvestissement des entreprises françaises en Israël, et au boycott des produits israéliens tant que les droits fondamentaux du peuple palestinien ne seront pas respectés.

Enfin, l’Union syndicale Solidaires appelle à participer à tous les rassemblements unitaires de solidarité avec la lutte des Palestiniennes et des Palestiniens, en particulier samedi 22 mai prochain.

Catégories
International

Soutenons la résistance palestinienne

De multiples mobilisations pour les Palestinien-ne-s malgré l’autoritarisme du gouvernement

Piétinant un droit constitutionnel, le ministre Darmanin a annoncé, par voie de tweet jeudi, l’interdiction d’un certain nombre de manifestations préalablement autorisées pour ce week-end. Cela a été d’abord le cas pour Paris. D’autres villes ont suivi cette interdiction.

Dans de nombreuses villes, y compris celles où les manifestations étaient interdites, des cortèges pacifiques et déterminés se sont retrouvés partout sur le territoire en solidarité avec les Palestiniens et Palestiniennes.

A Paris, le gouvernement a, par l’entremise de son préfet, fait une fois de plus usage de la force en nassant, gazant, et réprimant fortement avec un dispositif policier démesuré, dans un contexte où nos libertés sont étouffées depuis plusieurs mois.

Nous soutiendrons celles et ceux qui subiront répression, arrestation ou poursuite pour avoir exprimé leurs opinions et exercé leur liberté constitutionnelle de manifester.

L’Union syndicale Solidaires dénonce ce gouvernement autoritaire qui cherche à museler toute contestation sociale, toute solidarité internationale, qui instrumentalise les colères et veut nous faire passer pour des antisémites.

Israël est un État colonial qui ne respecte pas le droit international. Nous refusons les amalgames et réaffirmons notre combat contre l’antisémitisme et tous les racismes qui n’ont jamais leur place dans nos luttes.

Solidaires soutient la lutte du peuple palestinien pour son droit à l’autodétermination. Nous continuerons à exprimer nos solidarités avec les Palestiniens et Palestiniennes dans notre syndicalisme internationaliste au quotidien et dans la rue !

Soutenons la résistance palestinienne

Ratonnades à la porte de Damas – Nettoyage ethnique à Sheikh Jarrah – agressions militaires sur l’esplanade des mosquées – bombardements à Gaza :

SOUTENONS LA RÉSISTANCE PALESTINIENNE

Ces dernières semaines, en plein ramadan, Israël intensifie sa politique de colonisation violente, harcèle, et tue les Palestinien-ne-s.

- Durant près d’une semaine à la fin avril, de jeunes israéliens, israéliennes et organisations de colons d’extrême droite ont crié Mavèt la’Aravim” [Mort aux Arabes !] et “Jérusalem est à nous !”, en pleine nuit de la Porte de Damas à Sheikh Jarrah, quartiers arabes de Jérusalem, blessant des centaines de Palestinien-ne-s . Ces “ratonnades” de masse à l’israélienne font suite au retour de Kach, parti d’extrême droite, à la Knesset, interdit depuis 1994.

- Depuis le 2 mai, dans le quartier de Sheikh Jarrah, à Jérusalem-Est, territoire occupé, 13 familles sont sur le point d’être expulsées pour que des colons israéliens puissent s’y installer, alors qu’elles y vivent depuis des générations. Les colons d’extrême droite harcèlent quotidiennement les familles palestiniennes, et les forces militaires sionistes agressent les résident-e-s palestinien-ne-s et arrêtent celles et ceux qui défendent les maisons des familles palestiniennes. C’est un véritable nettoyage ethnique qui est en cours, malgré l’ordre de l’ONU d’arrêter les expulsions. La mobilisation palestinienne paye, la Cour Suprême israélienne a reporté sa décision sur le futur des familles, mais la lutte doit continuer !

- Le 6 mai, l’armée israélienne a assassiné Saïd Youssef Odeh, un jeune footballeur Palestinien de 16 ans au cours d’un raid près de Naplouse.

- Dans cette période de grande tension, depuis le 7 mai, les militaires israéliens sèment la terreur en attaquant les Palestinien-nes priant à la Mosquée Al Aqsa, à coups de gaz lacrymogène, de grenades, et de balles en caoutchouc. A ce jour, plus de 500 Palestinien-nes ont été blessés dans cette agression féroce.

- Enfin, ces dernières 24 heures, des attaques aériennes israéliennes ont eu lieu dans la bande de Gaza. Le Ministère de la santé palestinien indique que 24 Palestinien-ne-s dont 9 enfants ont été tué-e-s, et 65 autres personnes ont été blessées. Ce déferlement de violence n’est que la partie émergée de l’iceberg de l’oppression quotidienne vécue par les Palestinien-nes depuis la Nakba. Ces nouvelles violences s’inscrivent dans un contexte de colonisation accrue et d’appropriation des terres palestiniennes quotidien depuis 1948.

Depuis 1948, les Palestiniennes et Palestiniens se battent chaque jour pour avoir le droit de rester chez eux, en paix. Aujourd’hui, la Nakba est toujours en cours. Cette politique coloniale israélienne meurtrière doit cesser !!!

L’Union Syndicale Solidaires apporte tout son soutien au peuple palestinien qui se bat quotidiennement contre la colonisation, le fascisme, le racisme, l’apartheid, les violations des droits humains et du droit international, et pour son autodétermination.

Nous demandons que cessent immédiatement ces violences, que des sanctions soient exercées sur le gouvernement israélien tant qu’il ne pourra par garantir la sécurité des Palestinien.nes, et nous revendiquons :
- L’égalité des droits pour tous et toutes les Palestiniennes,
- Le démantèlement du Mur d’apartheid, la fin de l’occupation de la Cisjordanie, du Plateau du Golan et de Jérusalem Est, ainsi que la fin du blocus de Gaza.
- Le retour des réfugié-e-s palestinien.ne-s sur leurs terres.

Solidaires appelle a participer à tous les rassemblements en France en soutien au peuple palestinien

Catégories
International

Tournée zapatiste en Europe

Les Zapatistes ont annoncé la tournée mondiale d’une délégation d’une centaine de personnes, majoritairement de femmes. Elles et ils viendront en Europe de juillet à octobre 2021.

Depuis de nombreuses années, l’union syndicale Solidaires est impliquée dans la solidarité avec les communautés zapatistes qui luttent contre le système capitaliste et patriarcal et mettent en pratique la transformation sociale en construisant leur autonomie politique et économique, mais aussi leurs propres systèmes de santé et d’éducation. Elles ont besoin de nous et de la solidarité internationale.

Il est très important de pouvoir les accueillir et de les rencontrer dans les différents événements qui se préparent dans toutes les régions. Tous les contacts se trouvent sur le site de la coordination francophone : https://zapatista2021.lebib.org/doku.php

Pour les contacts internes à Solidaires : chiapas@solidaires.org

Les derniers communiqués zapatistes

Le parcours d’Ixchel : texte sur la délégation zapatiste – Communiqué zapatiste sur le départ de la première délégation zapatiste pour la tournée européenne.

Escadron 421 (La délégation maritime zapatiste) Avril 2021

« Pour la vie. les zapatistes visiteront les 5 continents » (texte complet)

UNE DÉCLARATION… POUR LA VIE….

Une délégation Zapatiste en Europe. L’EZLN a publié un nouveau texte dans lequel est annoncée la venue en Europe d’une délégation majoritairement féminine au printemps 2021, et demande aux organisations des différents pays d’Europe de les aider à construire cette rencontre.

Autres articles

La conquête à l’envers a commencé…#EZLN voyage pour la vie !