Catégories
Actu Solidaires 78 Agenda militant Dans les Yvelines, une classe en lutte... En grève ! Retraites

Agenda militant – Dans les Yvelines, une classe en lutte contre la réforme des retraites

Nous mettrons régulièrement à jour sur cette page les informations sur la mobilisation contre la réforme des retraites dans les Yvelines.

Pour suivre l’actualité, n’hésitez pas à vous abonner en écrivant à

solidaires78@wanadoo.fr


2è manif dans les rues de Mantes-la-Jolie, un peu moins de monde mais de nouvelles personnes, une animation très motivée, des nouvelles banderoles locales combattives malgré le froid glacial
Rendez vous pour la 3e manif samedi prochain 4 février 10h devant la collégiale ! et avant, pour la retraite aux flambeaux du vendredi 3 février… On lâche rien !

Rendez-vous pour la semaine du 30 janvier au 5 février

Lundi 30 janvier

Conférence de presse des UD 78 devant les grilles de la préfecture de Versailles à 10 heures. Demande d’audience.

Mardi 31 janvier

Grève interprofessionnelle, début d’une grève reconductible ? Plus d’infos sur ce qui se passera dans le 78 prochainement !

Assemblée Générale de grève et de mobilisation à 9h30, salle Pauline Kergomard, rue des Claies, Limay

Manifestation parisienne départ 14h Place d’Italie

Bus Solidaires 78 : départ hôpital de Plairsir

Mercredi 1er février

Le collectif “Bouge ta Pref” appelle à organiser des rassemblements devant toutes les préfecture d’Ile de France pour en dénoncer les dysfonctionnements.

En coordination avec ce collectif, le Reseau-AMY invite à un rassemblement devant la pref des Yvelines à Versailles le mercredi 1er février 2023 à 15h00.

Plus d’infos ici : https://solidaires78.org/2023/01/15/10600/

Jeudi 2 février

Assemblée de mobilisation à 18h30 à l’UL CGT des Mureaux, 34 avenue Paul Raoult

Vendredi 3 février

Une Réunion d’Information Syndicale se tiendra vendredi 3 février 2023, à l’école Louise de Vilmorin (03 rue Paul Gauguin – 78200 Mantes-la-Jolie), de 12H à 13H. Elle est organisée par l’intersyndicale SUD Education78, SNUIPP 78, CGT éduc’action 78.  Cette RIS sera consacrée à la réforme des retraites et à la mobilisation.

Retraite aux flambeaux intersyndicale et interpro sur Poissy le vendredi 3 février à 18 heures (trajet : hôpital, 10 rue champ Gaillard -> avenue Blanche de Castille -> lycée le Corbusier -> gare -> rond point du pôle tertiaire PSA)
Retraites aux flambeaux ailleurs dans le 78 : Rambouillet, Versailles et Mantes, à l’appel des Unions Départementales du 78 (infos à suivre)

Samedi 4 février

Diffusion de tracts au marché de Bécheville aux Mureaux à 10h30

Manifestation à Mantes à 10h devant la collégiale

Plus globalement, carte des mobilisations

Vendredi 10 février

Marche aux flambeaux aux Mureaux (gare/pont) rdv à la gare à 17h30/18h


C’est déjà passé….

Lundi 16 janvier

  • Intersyndicale départementale (Trappes) + conférence de presse
  • \Intersyndicale des UL de Mantes (Maison des syndicats)
  • Réunion d’information syndicale éducation Les Mureaux sur l’heure de midi (lieu à confirmer)

Mardi 17 janvier

  • Réunion publique d’information et de mobilisation Limay, accueil Solidaires 78 (17 h – 19 h ) entrée libre et gratuite

Jeudi 19 janvier

  • Journée de grève et de manifestions – Manifestation parisienne : République à partir de 14 heures.
  • Les Mureaux : 10 h AG éduc salle SRV
    10 h rassemblement communaux devant la mairie des Mureaux
  • Pour les départs en bus et les AG de grévistes, informations à venir

Poissy – Rassemblement intersyndical contre la réforme des retraites est prévu jeudi matin à 10 heures devant la mairie de Poissy. On convergera sûrement par la suite vers le lycée Le Corbusier, duquel partent des bus pour aller en manif à Paris).

Samedi 21 janvier

Mantes – Manif à Mantes La Jolie, RV 10h à la Collégiale de Mantes pour cheminer vers le marché et finir à la gare, puis AG au local SNCF

Lundi 23 janvier

Rassemblement devant la sous-préfecture de Mantes, 18 heures.

Intersyndicale secteur de Poissy

Mardi 24 janvier

Les Mureaux – rassemblement devant la mairie, à 12h30 (environ 1 heure)

Limay, 17 h – 19 h réunion d’information et de coordination, librairie La Nouvelle Réserve, entrée libre et gratuite. Atelier banderoles, pancartes etc…

Mantes : manifestation, départ 10 h de la Collégiale

Jeudi 26 ou vendredi 27 janvier

Tractage intersyndical à la gare de Mantes la Jolie, 18h

Samedi 28 janvier

Mantes : manifestation, départ 10 h de la Collégiale

Catégories
Actu Solidaires 78 Agenda militant Les travailleur·euses n'ont pas de pays ! Luttes migrant·es

Bouge ta Pref avec le Réseau Amy

Le collectif “Bouge ta Pref” appelle à organiser des rassemblements devant toutes les préfecture d’Ile de France pour en dénoncer les dysfonctionnements.

En coordination avec ce collectif, le Reseau-AMY invite à un rassemblement devant la pref des Yvelines à Versailles le mercredi 1er février 2023 à 15h00.

Tracts et affiches de “bouge ta pref” pour le 78 ci-dessous :

Des communiqués de presse sont aussi prévus d’ici quelques jours.

Rdv impossibles, délais démesurés, OQTF multipliées

Arrêtez la Fabrique de sans-papiers, ouvrez les guichets, régularisez !

Mercredi 1er Février 2023 à 15h00

Malmener ses étrangers (maintien dans la précarité, obligation de démarches multiples, injonctions contradictoires, refus d’accueil), c’est malmener en même temps ses nationaux (les employeurs, les voisins, les amis, les soutiens, et finalement tout on chacun).

RASSEMBLEMENTS UNITAIRES DEVANT TOUTES LES PREFECTURES D’ILE-DE-FRANCE

Catégories
Agenda militant En grève ! Retraites

Réforme des retraites : face au casse du siècle, préparer la mobilisation

Emmanuel Macron a annoncé la présentation d’une nouvelle réforme des retraites pour le 10 janvier. Si les détails ne sont pas encore connus, les grandes lignes ont été présentées.
Pour l’Union syndicale Solidaires, comme pour l’ensemble des syndicats, ces dispositions sont inadmissibles et il faut préparer dès maintenant la mobilisation.

Que prévoit la réforme ?

  • Le recul de l’âge de départ à la retraite à 64 voire 65 ans selon les scénarios
  • Une retraite à environ 1200 euros minimum (89 % du SMIC net) uniquement si vous avez vos 43 annuités (départ sans décote à 67 ans, décote qui reste inchangée)
  • La fin des régimes spéciaux pour les nouveaux et nouvelles entrant·es.

Pourquoi cette réforme est injuste et doit être combattue :

  • À 60 ans, 65 % des salarié·es ne travaillent déjà plus. Allonger l’âge de départ c’est donc prolonger des situations de précarité (RSA, chômage, maladie…) et accentuer le déficit de l’assurance maladie (la majorité des arrêts longue durée sont en fin de carrière). Cela génère aussi des coûts (versement d’allocation chômage, RSA), tout en réduisant les recettes de cotisations sociales.

C’est aussi retarder l’accès des jeunes à des emplois.

  • Les salarié·es qui ont eu un parcours heurté du fait de périodes de chômage et les femmes qui sont majoritaires à avoir des carrières incomplètes sont pénalisé·es par l’allongement de la durée de cotisation. Ils et elles subissent une double peine.
  • Retarder l’âge de départ, c’est aussi rogner l’âge auquel on peut bénéficier de sa retraite en “bonne santé”.

Quelques idées reçues :

On vit plus longtemps. Il est normal de travailler plus longtemps FAUX

L’espérance de vie en bonne santé stagne à 64,5 ans pour les hommes et 66 ans pour les femmes. Avec de fortes disparités selon les emplois, selon la pénibilité et l’usure professionnelle.

L’équilibre du système de retraite est menacé FAUX

Le système est aujourd’hui excédentaire (3,2 Mds € en 2022). Si un léger déficit temporaire est prévu, même le COR (conseil d’orientation des retraites) reconnaît que sa trajectoire est “maîtrisée”. Surtout, pour générer de nouvelles entrées d’argent il existe des solutions simples : augmenter les cotisations perçues. Pour cela on peut créer des emplois en réduisant le temps de travail, augmenter les salaires ou simplement augmenter le taux de cotisation patronale d’un point. Selon une étude de la CNAV, mettre fin aux inégalités salariales entre femmes et hommes abonderait les caisses de retraite de 5,5 milliards d’euros par an.

J’ai prévu de travailler après 62 ans, ça ne me concerne pas. FAUX

Avec la réforme vous ne toucherez plus la surcote de 1,25 % par trimestre supplémentaire à la durée exigée de cotisation au-delà de 62 ans. Cela fera donc baisser le niveau de votre pension.

J’ai commencé à travailler tard, je n’aurai pas mes annuités à 62 ans donc je ne suis pas concerné. FAUX

voir ci-dessus.

D’une part vous perdez la possibilité de partir en retraite avant 65 ans avec une décote. De plus, après 60 ans les probabilités de se trouver au chômage ou en arrêt maladie longue durée sont fortes avec les conséquences financières qui vont avec. Les “compensations” sur “l’emploi des seniors” présentées par le gouvernement ne prévoient aucune sanction pour les entreprises, seulement un “baromètre” à remplir pour se doter “d’indicateurs”.

J’ai commencé à travailler tôt. Je ne suis donc pas concerné FAUX

La réforme prévoit de retarder l’âge de départ y compris en cas de carrière longue.

Quelques notions clefs pour tout comprendre

  • Âge légal de départ : 62 ans aujourd’hui. c’est l’âge minimum pour avoir le droit de partir à la retraite (hors exception, comme certains régimes spéciaux ou les fonctionnaires en catégorie active).
  • Durée de cotisation : C’est le nombre de trimestres cotisés nécessaires pour percevoir une retraite complète. Aujourd’hui 42 annuités (ou 168 trimestres à valider), bientôt 43 annuités (ou 172 trimestres) pour les générations nées après 1973.
  • Âge d’annulation de la décote : 67 ans. Ce n’est pas l’âge maximum de départ, c’est l’âge du « taux plein » même si on a une durée de cotisation incomplète.
  • Taux plein : Versement d’une pension sans “malus” ou décote. En cas de durée de cotisation incomplète la décote est de -1,25% par trimestre manquant.

En cas de cotisation supérieure à la durée requise et au-delà de l’âge légal de départ on applique une surcote (bonus de +1,25% par trimestre en plus)

  • Dispositif « Carrière longue » : départ anticipé avec un âge légal de départ à 60 ans pour les personnes ayant commencé à travailler avant 20 ans (la réforme reporterait l’âge à 62 ans).

Les propositions de Solidaires

-retraite à 60 ans maximum à taux plein avec 37,5 années de cotisation et suppression de la décote

-départ à 55 ans pour les travaux pénibles

-hausse des pensions, indexation sur les salaires et aucune retraite inférieure au SMIC

-intégration des régimes complémentaires dans le régime de base (l’intégration des régimes complémentaires AGIRC ARRCO IRCANTEC consolide le financement et garantit le niveau des retraites)

Tout cela est possible. Solidaires propose notamment :

de supprimer les exonérations de cotisations sociales : c’est 75 milliards de cadeaux au patronat (dont 17 Mds€ en 2022 concernant les caisses de retraite)

-d’augmenter les cotisations patronales. 0,8% de cotisation en plus c’est 12 milliards de plus en 2027

de mettre en place une cotisation sociale sur les dividendes, affectée aux caisses de sécurité sociale .

– de baisser le temps de travail à 32 h par semaine. Le partage du travail. c’est la création de nouveaux emplois et donc de nouvelles cotisations

– de revaloriser les salaires des métiers féminisés et établir une véritable égalité salariale femmes/hommes

– la création massive d’emplois dans les services publics et dans les secteurs écologiques

l’augmentation des salaires : +400 euros par mois, SMIC à 1700 euros net, indexation sur l’inflation. De meilleurs salaires, c’est plus de cotisations dans les caisses de retraites.

Tout cela passe par un autre partage des richesses. Il est encore moins acceptable de faire travailler des millions de personnes plus longtemps alors que les profits des actionnaires et les grandes fortunes explosent.

Se mobiliser

Pour empêcher le gouvernement d’imposer sa réforme injuste, il va falloir se mobiliser.

Solidaires invite à se réunir dès maintenant en assemblées générales, heures d’information syndicales, réunions… pour discuter entre collègues de cette réforme et se préparer à riposter.

En 2019, la grève reconductible de nombreux secteurs (RATP, SNCF, Culture, Éducation…) avait permis de bloquer la réforme. Gagner c’est possible !

Si le gouvernement persiste dans sa volonté d’imposer ce retour en arrière, Solidaires appellera dans l’unité à se mobiliser très rapidement.

Tenons-nous prêt·es !

Catégories
Agenda militant Médias Sites amis

Du mouvement ! Du mouvement ! Du mouvement social ! L’Agenda militant de la région parisienne

Ami·es ! Vous l’attendiez ?

L’AMI, l’Agenda Militant Indépendant est enfin arrivé !
 

Conçu par un collectif pluriel de militant·es, ce nouvel agenda participatif des luttes et des mouvements sociaux franciliens est le vôtre, le nôtre ! À nous de le faire battre au rythme du mouvement social !

Vous pouvez dès maintenant y annoncer des manifs, des rassemblements de soutien, des conf, des soirées…


Rendez vous pour une présentation, mais surtout se rencontrer et partager un moment convivial, ce vendredi 10 décembre à 19h au Lieu-Dit (6 rue Sorbier Paris 20ème). Trouvez ici l’événement Facebook à partager.


On compte sur vous pour partager et propager cette invitation !
 

L’équipe AMI,