Catégories
Actu Solidaires 78 Poste / Télécom Répression

14 novembre, mobilisation générale contre la répression à la Poste

Faisons tomber les 3 mois de prison avec sursis pour Gaël : RELAXE !

Alors collègues, camarades, structures syndicales et politiques, soyons toutes et tous présents à Versailles le 14 novembre à 12h. 

JUSQU’AU 14 NOVEMBRE, CAGNOTTE POUR GAËL QUIRANTE : LA SOLIDARITÉ EST NOTRE ARME ! 

https://www.facebook.com/watch/?v=450378360512885

Catégories
Poste / Télécom

Sud PTT – Aubergenville : les collègues trient par terre à genoux !

Alors que la réorganisation de la PPDC (Plate-forme de Préparation et de Distribution du Courrier, Ndlr) d’Aubergenville et des PDC de Septeuil et des Mureaux s’est mise en place avec l’aval du CHSCT ce 2 novembre, la catastrophe annoncée a bien lieu.

Plutôt que de réorganisation c’est une désorganisation complète qui oblige les collègues d’un îlot à trier à genoux par terre le peu de courrier amené près d’une heure après la prise de service. Quasi aucune lettre ordinaire depuis 2 jours mais uniquement des recommandés et objets spéciaux non triés avec une fois partie en tournée une nouvelle attente de plusieurs dizaines de minutes devant des dépôts désespérément vides pour les collègues.

La direction doit immédiatement revoir sa réorg, injecter les emplois nécessaires et convoquer le CHSCT pour qu’il fasse face à cette tragédie.

Les facteurs des Yvelines ne sont pas des chiens! Les usagers de la Poste ne doivent pas payer la note en recevant leur courrier avec des dizaines de jours de retard.

Voir la vidéo en ligne

Catégories
Actu Solidaires 78 En grève ! Poste / Télécom

Démantèlement d’Orange… STOP ! ! !

Le bilan dévastateur de Stéphane Richard : en 12 ans,

Filialisation généralisée et externalisation de l’ensemble des activités :
Service client sous-traité à 90%
Activités techniques sous-traitées (SCOPELEC, RC CENTRIC)
Les Pylônes mobiles transférés à la filiale TOTEM
Le réseau fibre non dense basculé chez Orange Concession
Le Système d’information partiellement externalisé chez SOFRECOM/C2S Tunisie…

Conclusion : plus de 40 000 suppressions d’emplois.

Aujourd’hui, après la casse d’Alcatel, la Directrice Générale, Christel Heydemann poursuit le démantèlement d’ORANGE . . .

MOBILISation

CONTRE la BRADERIE

DES BOUTIQUES

Six mois après son arrivée, Christel Heydemann accélère le processus et sa première décision stratégique est de sacrifier la vitrine commerciale d’Orange en transférant 2/3 de ses boutiques vers sa filiale Générale de téléphone. Avec son projet industriel qui s’attaque à l’intégrité de l’entreprise,

c’est l’ensemble des 65 000 salarié-es d’Orange qui se retrouve  dans une insécurité permanente.

Aujourd’hui, ce serait le dilemme pour les vendeurs et vendeuses des boutiques, partir vers la filiale, sous une autre convention collective, ou changer de métier pour rester sur leur bassin de vie…  mobilités forcées, comme sous l’ère de l’ancien PDG Didier Lombard, dont la condamnation pour harcèlement moral institutionnel a été confirmée en appel.

La nouvelle direction ose lancer ce nouveau projet d’ampleur de cession au détriment de la santé mentale et physique des salarié-es, alors que nous déplorons au moins 6 suicides au sein d’Orange depuis ces derniers mois. Déterminé, SUD, à l’initiative de la plainte qui a abouti à une jurisprudence historique, protégera et défendra les droits de tous-tes ses collègues.

Pour le maintien du réseau distribution au sein d’Orange

SUD appelle à la Grève

Catégories
Poste / Télécom Précarité Télécom

Procès Lombard, le délibéré de la Cour d’Appel : une victoire au goût amer

La cour a confirmé la responsabilité personnelle des dirigeant.es de France Télécom dans le harcèlement moral institutionnel en vigueur dans l’entreprise entre 2007 et 2010. Celui-ci n’en est que conforté comme concept juridique.

Nous regrettons l’allègement des peines des condamné.es et les relaxes de deux prévenu.es, ainsi que la minoration des indemnisations des parties civiles, dont de nombreuses à 1 euro.

L’indemnisation amiable d’Orange n’est pas remise en cause, comme l’a souligné la Présidente, mais cette décision laisse un goût amer.

En effet, pas de prison ferme pour ces délinquants, mais les victimes, elles, n’auront pas eu de sursis.

Nous attendons d’analyser avec nos avocats les 341 pages du délibéré, pour envisager les suites judiciaires éventuelles.

Mais c’est sur le terrain que nous continuons chaque jour à contrer des méthodes de management dont les effets délétères restent d’actualité : 6 suicides chez Orange depuis quatre mois.


Ne manquez pas le passionnant livre sur le procès France Télécom La Rasison des plus forts où Solidaires est particulièrement engagé et de plus de lecture facile, malgré les drames vécus par les salarié.es et l’arrogance des employeurs !


Catégories
Luttes migrant·es Poste / Télécom

Les travailleurs sans-papiers de RSI, DPD et Chronopost en lutte depuis bientôt un an. La lutte continue pour la régularisation !

Rendez-vous mardi 4 octobre à 13h30

Siège de DPD, 11 rue René Jacques, Issy-les-Moulineaux

Le 29 septembre 2022,

Les travailleurs sans-papiers de l’agence d’Intérim RSI de Gennevilliers, de la plateforme de DPD du Coudray-Montceaux et de l’agence Chronopost d’Alfortville sont en grève, respectivement depuis le 22 octobre, le 15 novembre et le 3 décembre 2021.

Des délégations ont été reçues à la Direction Général des Étrangers en France, au Ministère du Travail et au Ministère de l’Intérieur. Nous y avons exposé les éléments relatifs aux entreprises dans lesquelles travaillent les grévistes. La principale revendication dans ce conflit du travail est la régularisation des travailleurs en lutte des 3 piquets dans le cadre d’une négociation collective.

Ce conflit dure depuis plusieurs mois maintenant et il est urgent que des réponses concrètes, qui permettent la régularisation de tous, soient trouvées dans les meilleurs délais. Ce conflit, de par sa durée, a une dimension politique majeure qui relève d’une décision du ministère de l’Intérieur.

M. Darmanin a reçu ce 29 septembre une délégation suite à l’interpellation de Mme Faucillon, députée des Hauts-de-Seine en commission de lois concernant la situation du piquet de RSI à Gennevilliers. Aucune réponse n’a été donnée concernant les piquets de DPD et Chronopost alors même que l’État est un actionnaire stratégique du donneur d’ordre qu’est La Poste. Nous demandons donc des réponses concrètes pour la régularisation de l’ensemble des occupants des 3 piquets, lutte qui dure depuis bientôt un an. Nous réitérons donc notre demande, restée sans réponse, qu’une délégation des 3 piquets et de nos organisations soit reçue au Ministère de l’Intérieur en ce sens.

Le 4 octobre une manifestation partira du siège de DPD (11 rue René Jacques, Issy-les-Moulineaux) à 13h30 pour rejoindre celui du Groupe La Poste (7 rue du Colonel Pierre Avia, Paris 15e).

Catégories
Actu Solidaires 78 En grève ! Poste / Télécom

Face à la crise sociale, à l’augmentation des prix de l’énergie, de l’essence, des produits alimentaires… L’attaque gouvernementale contre nos retraites

Grève et manifestation je udi 29
Départ : Denfert-Rochereau, 14H

Chez Orange, face à la hausse des prix : Il faut AUGMENTER les salair€s

 – L’INSEE prévoit, en août, une augmentation des prix de 5,8 % en glissement annuel (+22,2 % pour l’énergie).

 – Quant à l’Indice des Prix à la Consommation Harmonisé (IPCH), utilisé pour les comparaisons entre membres de l’Union européenne, il augmente de 6,5 %.

 À comparer avec le résultat des NAO 2022 à Orange : alors que l’inflation s’accélère…

Les s alarié.es d’Orange se contenteront d’une augmentation générale de :

• 2,45% pour les CDI niveau B à D
• 1,15% pour les fonctionnaires des niveaux I et II
• 1,05% pour les cadres Dbis à F !
La purge va s’amplifier pour les salarié-es, Orange va nous serrer la vis un peu plus encore. Les réjouissantes perspectives en vue : pas d’augmentation de l’indemnité télétravail, dégradation généralisée des conditions de travail et de transport, accélération des projets immobiliers de concentration…

Alors GRèVE et manifestation :

Parcours Manif : Denfert-Rochereau, Port-Royal, bld St Michel, bld St Germain, Pont de Sully, Bastille

Ordre des cort&# 232;ges : CGT-(jeunes)-FSU-Solidaires – suivis possiblement par les syndicats UNSA transport (et CFDT ?). L’UNSA et FO pourraient se joindre à la manif selon les prochaines déclarations gouvernementales sur les retraites.   

Info de dernière minute

 Alerte pour nos retraites !

Macron dépasse les bornes

Tentative du pouvoir exécutif de passer en force l’allongement de la durée de l’âge légal de départ à la retraite pour le mener à 64 ans d’ici 2027 !!!

La nouvelle arnaque de Macron est d’intégrer cette dérive libérale par un amendement dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale de fin septembre (PLFSS), soit un cavalier législatif.
Il fait le pari d’une sorte de “blitzkrieg” contre les droits des travailleurs et travailleuses, en bloquant au maximum le débat public. Il se confirme la volonté de l’exécutif de faire adopter le projet au plus vite pour  faire taire toute contestation…

[ Alors contre-attaque des salarié.es, jeudi, toutes et tous en grève pour le retour à la retraite à 60 ans !!!

Catégories
En grève ! Poste / Télécom

Sud PTT : Procès de France Télécom Orange

Procès de France Télécom Orange – Dernière audience en appel :
Aucun remords des prévenu.e.s …
… malgré l’évidence de leurs responsabilités !

Paris, le 6 juillet 2022
Fédération des activités postales et des télécommunications
25/27 rue des envierges 75020 Paris
Tél : 01 44 62 12 00 – fax : 01 44 62 12 34
sudptt@sudptt.fr – www.sudptt.org
Un site fédéral : https://proceslombard.fr/
Le site de Solidaires : la-petite-boite-a-outils.org/category/proces-france-telecom/

Catégories
Actu Solidaires 78 Poste / Télécom

Suivre le procès en appel “France télécom”

Pour suivre au quotidien le procès en appel des dirigeants de France Télécom :

http://la-petite-boite-a-outils.org/chantiers/suicides-a-france-telecom-le-proces/

https://proceslombard.fr/

Et retrouvez ici le communiqué SUD PTT / Solidaires en ouverture de procès


La raison du plus fort est-elle la meilleure ? Le vainqueur est-il toujours celui qui, par nature, est le plus fort, quel que soit le bien-fondé des arguments de son adversaire ?
 
La semaine dernière débutait le procès en appel des anciens dirigeants de France Télécom. Didier Lombard, ex-président du groupe, comparaissait aux côtés de son ancien bras droit, Louis-Pierre Wenès, et de l’ex-directeur des ressources humaines Olivier Barberot, comparaissent devant la cour d’appel de Paris, après une condamnation en première instance pour des faits de harcèlement moral ayant conduit à de multiples suicides entre 2007 et 2010.
En attendant le verdict attendu pour le mois de juillet, rappelons l’existence de cet ouvrage, publié à l’issue du premier procès, selon un procédé inédit imaginé par Eric Beynel, alors Porte-parole du syndicat Solidaires.
Chaque jour, il convie une personnalité (romancier.ère, chercheur.se, artiste…) à rédiger ou dessiner un récit d’audience.
Une suite d’épisodes haletants, une plongée dans l’espace ritualisé, tragique, du tribunal. À gauche les avocat.e.s des parties civiles, à droite ceux des prévenu.e.s, deux fois plus nombreux.ses.
 

 
 

Au centre des débats, des hommes, des femmes immolé.e.s, défenestré.e.s sur leur lieu de travail, pendu.e.s à leur domicile.

 

« Ce qui aurait pu rester dans le secret de l’invisibilité du fonctionnement d’une entreprise est aujourd’hui disséqué et cela peut nous aider. Comprendre est essentiel à qui veut agir. Une leçon à retenir de ce procès : les hommes et les femmes qui l’ont rendu possible sont des héros. Ils ont eu le courage de parler, de pointer les responsables et de venir se montrer vulnérables, humain, dans l’enceinte du tribunal alors qu’ils pensaient ne plus rien avoir à sauver. Aucun geste, même infime n’est vain. Ces femmes et hommes en ont apporté la preuve. »
Une image contenant texte, dessin au trait

Description générée automatiquement
Là-dessus, gageons que cette forme de procès ne contredise la Fable : agneaux, triomphants, qu’à la fin, le loup n’emporte ni ne mange.
 
La raison des plus forts, chroniques du procès France Télécom
Coordonnée par Eric Beynel et illustré par Claire Robert, 328 pages, 21€90
è Les droits d’auteur perçus sont intégralement reversés à une association d’aide aux victimes.
 
À bientôt !
L’équipe des éditions de l’Atelier
https://editionsatelier.com

Chroniqueurs et chroniqueuses

interviewé.es sur les « marches du Palais »

Vendredi 3 juin :  
– Lettre ouverte à Didier Lombard par Annie Thébaud-Mony (sociologue, Directrice de recherche Inserm) https://proceslombard.fr/lettre-ouverte-a-didier-lombard/
Vincent Glenn (producteur, réalisateur et auteur) « Le win ratio est mon job » https://proceslombard.fr/le-win-ratio-est-mon-job/
Jeudi 2 juin : – Roland Gori (psychanalyste, professeur honoraire des universités) et Alain Abelhauser (psychanalyste, professeur des universités) « Rien n’est Vrai, tout est vivant » https://proceslombard.fr/rien-nest-vrai-tout-est-vivant/  

Mercredi 1er juin :
– Guillaume Hallier et Gabrielle (SUD Éducation, commission conditions de travail) « Quand France Télécom fait école » https://proceslombard.fr/quand-france-telecom-fait-ecole/
– Lucie Goussard et Guillaume Tiffon (sociologues) « Petit manuel de défausse managériale » https://proceslombard.fr/petit-manuel-de-defausse-manageriale/
 
Mercredi 25 mai :

 – Vanessa Morisset (historienne d’art) « GPC ou la ventriloquie du manadjère » https://proceslombard.fr/gpc-ou-la-ventriloquie-du-manadjere/  

Vendredi 20 mai :

– Danièle Linhart (Sociologue, Directrice de recherches au CNRS) « Quand la souffrance s’affiche » https://proceslombard.fr/chronique-de-daniele-linhart/
Michel Miné (professeur du Conservatoire national des Arts et Métiers) « Avant : le plaisir au travail, puis…» https://proceslombard.fr/chronique-de-michel-mine/
 
Jeudi 19 mai :

– Pascal Marichalar (sociologue et historien au CNRS) « Un homme en colère » https://proceslombard.fr/chronique-de-pascal-marichalar/
– Guy Friedmann (sociologue du travail) « La mise en cellule… d’écoutes » https://proceslombard.fr/chronique-de-guy-friedmann/  

Mercredi 18 mai :
– Fabrice Larcade et Mélissa Viguié (magasinièr-es à la Bibliothèque Nationale de France) « Ne leur pardonnez pas, ils savent ce qu’ils font » https://proceslombard.fr/chronique-de-fabrice-larcade-et-de-melissa-viguie/
– Alexis Cukier (maître de conférences en philosophie à l’Université de Poitiers) « Qui est responsable ? Accusation, défense et personnification du management capitaliste » https://proceslombard.fr/chronique-dalexis-cukier-2/  

Vendredi 13 mai :
– Rachel Saada (avocate en droit du travail et protection sociale) « J’AI UN PEU PEUR » https://proceslombard.fr/chronique-de-rachel-saada-13-mai-2022/  

Jeudi 12 mai :

– Louis-Marie Barnier (sociologue du travail) « Patrons voyous ou politique d’entreprise ? » https://proceslombard.fr/chronique-de-louis-marie-barnier-11-mai-2022/  

Mercredi 11 mai :
– Emmanuel Dockès (professeur de droit à l’université Lyon 2) « Le retour du harcèlement de masse devant ses juges » https://proceslombard.fr/chronique-demmanuel-dockes-11-mai-2022/