Skip to content

Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Catégories
Actu Solidaires 78 Conditions de travail Dans les Yvelines, une classe en lutte... Éducation En grève ! Revue de presse Santé-Social Transport

Dans les Yvelines, une classe en lutte, épisode n° 66

Une classe en lutte dans les Yvelines !


Petit tour d’horizon des mobilisations sociales dans le département… Liste forcément non-exhaustive, n’hésitez pas à nous transmettre vos infos à contact@solidaires78.org


Source : 78actu.fr

Source : actu.fr

Source : Le Parisien

Source : 78actu.fr

Source : 78actu.fr
Catégories
Conditions de travail En grève ! Revue de presse Santé-Social

“Personne ne peut venir nous aider” : à l’hôpital de Meulan-Les Mureaux, les urgences en grève pour réclamer un poste supplémentaire

Le personnel des urgences de cet hôpital des Yvelines a entamé une grève illimitée pour dénoncer le manque d’effectifs. La direction rétorque qu’il n’y a pas assez de passages aux urgences pour créer un poste d’infirmière de nuit.

Source : France Info

Catégories
Collectivités territoriales Conditions de travail Dans les Yvelines, une classe en lutte... Éducation En grève ! Luttes féministes Revue de presse Santé-Social

Dans les Yvelines, une classe en lutte, épisode n° 65

Une classe en lutte dans les Yvelines !


Petit tour d’horizon des mobilisations sociales dans le département… Liste forcément non-exhaustive, n’hésitez pas à nous transmettre vos infos à contact@solidaires78.org


Source : actu.fr

Source : actu.fr

Source : actu.fr

Source : Le Parisien

Source : La gazette en Yvelines

Source : La Gazette en Yvelines

Source : La Gazette en Yvelines
Catégories
Dans les Yvelines, une classe en lutte... Éducation En grève ! Santé-Social Seule la lutte paie ! Transport

Dans les Yvelines, une classe en lutte, épisode n° 64

Une classe en lutte dans les Yvelines !


Petit tour d’horizon des mobilisations sociales dans le département… Liste forcément non-exhaustive, n’hésitez pas à nous transmettre vos infos à contact@solidaires78.org


Source : actu.fr

Source : actu.fr

Source : actu.fr


Catégories
Santé-Social

Virus – nouveau n° du journal de la section SUD Santé Sociaux de Versailles

Le nouveau numéro du journal de la section de Versailles.

Édito :

Vous avez toustes pu constater que les commandes et livraisons de matériels pour le bon fonctionnement de nos services ont tendance à devenir compliquées ces derniers temps. La faute à une trésorerie à l’image de nos nappes phréatiques cet été, c’est-à-dire à sec.

Enfin, ça dépend pour quoi ! Si vous êtes observateurs/rices, vous aurez remarqué que les paliers d’ascenseurs sur Mignot ont tous (sauf au 2e étage) été refaits. Nouveau plafond, nouvel éclairage LED. Sûrement indispensable. Création, en lieu et place de la réserve du secrétariat de Direction, d’un open space agrémenté de tableau avec le logo de l’hôpital façon Andy Warhol, mais en moins bien.

Cerise sur le gâteau, une belle affiche A3 sur le mur où est écrit “c’est ici”. Quoi, on ne sait pas, mais sachez que c’est là. Cela illustre, une fois de plus, que la Direction se moque ouvertement de vos conditions de travail quotidiennes au profit de l’apparat. Chacun ses priorités… Du changement, et vite.


Catégories
Éducation Santé-Social

Motion de SUD Santé Sociaux 78 en soutien à Dominique BERNARD, aux collègues de l’éducation nationale et aux camarades de SUD Éduc 78

Motion rédigée lors du Conseil départemental de jeudi en soutien à Dominique BERNARD, aux collègues de l’éducation nationale et aux camarades de SUD Éduc 78.

Plaisir, le 19 octobre 2023
Motion de SUD Santé Sociaux 78
Le syndicat SUD Santé Sociaux des Yvelines, réuni en conseil départemental ce jour, présente ses condoléances à la famille et aux proches de Dominique BERNARD. Nous apportons notre
soutien à l’ensemble de nos collègues de l’éducation nationale et à nos camarades de SUD Éduc 78, ravivant la douleur du drame vécu il y a trois ans concernant Samuel PATY.

Nous rappelons notre attachement au principe de laïcité et condamnons toutes agressions au nom d’une religion, quelle qu’elle soit contre les fonctionnaires.

Nous dénonçons toutes agressions, quelle qu’en soit l’origine, contre les travailleuses et travailleurs.

Catégories
Santé-Social

Lettre info n°1 : Tour de France pour la Santé

En pièce jointe la lettre d’info de notre Tour de France pour la Santé. A l’occasion du prochain vote du PLFSS, plus de 70 organisations (dont Solidaires et SUD Santé Sociaux) ont lancé un appel à organiser partout où cela est possible des initiatives pour dénoncer la situation de nos secteurs de la Santé, du Social, du Médico-Social.

Déjà près de 60 d’entre elles sont répertoriées.

Dés maintenant, nous appelons à un rassemblement le 24 octobre, jour de l’ouverture du débat parlementaire, à 18H00 devant l’Assemblée Nationale. Ainsi qu’à organiser des “casserolades” partout en France devant les mairies ou autres lieux, le lendemain du vote ou du passage en force du 49-3, pour dénoncer un budget d’austérité de la Santé en pleine crise sanitaire.  

Catégories
Écologie Santé-Social

Incendie de deux immeubles à Rouen, il y a urgence à prendre des mesures de protection vis-à-vis du risque amiante

Communiqué de presse (collectif unitaire Lubrizol Bolloré)

Dans la soirée d’hier, un terrible incendie a abouti à la destruction de deux immeubles dits « verre et acier » dont la conception les rendait particulièrement dangereux vis-à-vis du risque incendie. Ces deux bâtiments, comme de nombreux autres, construits avant 1997 contenaient de nombreux matériaux amiantés notamment dans les cloisons et le faux plafond qui sont partis en fumée.

Comme pour l’incendie de Lubrizol, des morceaux de débris amiantés sont retombés dans plusieurs quartiers de Rouen et de Petit-Quevilly. Comme le souligne à juste titre la mairie de Rouen, ces morceaux amiantés sont dangereux car ils ont perdu, du fait du sinistre, leur cohérence et leur cohésion structurelle et doivent uniquement être ramassés par des travailleur.e.s formé.e.s et équipé.e.s appartenant à des entreprises certifiées.

Mais ces morceaux ne constituent que la partie visible de la pollution, car un nombre très important de fibres d’amiante s’est libéré dans l’air du fait de l’incendie. A titre d’exemple, l’expert mandaté par le CHSCT du SDIS 76 à la suite de l’incendie de LUBRIZOL a estimé à 2,5 milliards de milliard le nombre de fibres d’amiante dispersées ensupposant que seulement 10% du toit ait brûlé.

Dans le cadre de la transparence nécessaire, il est nécessaire que le propriétaire des autres bâtiments « verre et acier », préalablement désamiantés avant leur démolition, indique le tonnage d’amiante retiré, ce qui permettra d’apprécier la quantité d’amiante parti dans l’atmosphère.

Ces milliards de fibres, a minima, vont finir par retomber sur les sols de l’agglomération, ce qui peut prendre plusieurs jours, dans les maisons, appartements où un simple mini courant d’air va les remettre en suspension avec un risque d’inhalation par la population.

Si le ramassage des débris par une société spécialisée est indispensable, elle n’est pas suffisante face à cette pollution invisible. En effet, une fibre d’amiante est environ 500 fois plus fine qu’un cheveux, invisible à l’œil nu, inodore…. Si le site de la mairie de Rouen donne des consignes sur « comment nettoyer son logement », il ne traite que de la questions des suies sans indiquer qu’elles sont par nature cancérigènes ! 

Comme pour Lubrizol, les pouvoirs publics minimisent le risque spécifique lié à l’amiante !

 Rappelons qu’une seule fibre d’amiante peut induire l’apparition d’un mésothéliome 15 à 40 ans plus tard chez la personne l’ayant inhalée, puisqu’il n’existe pas de seuil inférieur au-dessous duquel le risque serait inexistant, contrairement au toxiques classiques pour lesquels un tel seuil existe.

Il est nécessaire que les autorités fassent réaliser régulièrement, au frais de l’assureur de Rouen Habitat, des prélèvements surfaciques (tests lingettes) dans tous les locaux de travail et d’habitation qui ont pu être pollués pour permettre de déterminer la présence d’amiante sur les sols, les meubles et un nettoyage par une entreprise certifiée en cas de présence de fibres.

Concernant le site des deux immeubles, il conviendra dès que possible de construire une bulle étanche avant d’entreprendre les travaux de nettoyage et de dépollution, seule solution permettant d’éviter le risque de remise en suspension des fibres tueuses, l’arrosage pendant les travaux s’avérant insuffisant au regard des résultats recensés sur la base scolamiante.

Par ailleurs, il est nécessaire que la justice se saisisse du dossier, notamment par la désignation sans délai d’un.e juge d’instruction, afin de déterminer pourquoi ces immeubles, qui devaient obligatoirement être désamiantés avant leur démolition ne l’avaient pas encore été alors que le risque incendie était connu.

Le collectif unitaire Lubrizol Bolloré and Co revendique :

– La publication sur le site de la préfecture et de la mairie de l’ensemble des mesures effectuées (SDIS, sociétés mandatés pour les mesures amiante…) ;

– La publication du tonnage d’amiante retiré des immeubles verre et acier similaires ;

– La mise en œuvre d’une campagne de détection des fibres d’amiante dans l’ensemble des locaux exposés aux retombés des fibres ;

– La construction, le plus tôt possible, d’une bulle étanche entourant les débris pour que les travaux de nettoyage et de dépollution puissent se faire sans risque pour les riverains

– La désignation immédiate d’un.e juge d’instruction

– L’obligation pour les propriétaires de désamianter les habitations et locaux de travail dans lesquelles le risque incendie est présent

RSS
Follow by Email