Catégories
Actu des luttes / Tracts et communiqués

Renault : Jeudi 8 avril : tous à Boulogne !


Plusieurs syndicats appellent à un rassemblement de tous les sites Renault (ingénierie et usines) le 8 avril à Boulogne-Billancourt devant le siège de Renault. Tous ensemble, disons non aux 4600 suppressions d’emplois prévues en France par la direction de Renault !

La direction de Renault est à l’offensive : cession des Fonderies De Bretagne, externalisation de la maintenance des moyens d’essai de l’Ingénierie, suppressions de poste tous azimuts… Il est urgent de bloquer ce processus. Des mobilisations ont commencé qu’il s’agit de développer et de faire converger.

Sur les sites d’Ingénierie de Renault en Ile-De-France et dans l’Eure, la mobilisation se développe contre l’externalisation de 27 salariés de la maintenance des moyens d’essais, mais aussi plus largement contre les suppressions de postes.

Le 18 mars, un débrayage d’une heure a rassemblé 150 salariés à Aubevoye (dans le 27) et 300 à Lardy (dans le 91). Le 30 mars, un deuxième débrayage d’une heure en a rassemblé 170 à Aubevoye, 330 à Lardy, 100 à Guyancourt (78) et 30 à Villiers-Saint-Frédéric (78). On est donc passé de 450 à 630, plus environ 200 salariés qui participent en connectant à distance sur l’AG des grévistes de Lardy. Le 30 mars, une cinquantaine de salariés de Lardy a poursuivi la grève toute la journée, suite à un vote proposé par la CGT et SUD en fin de débrayage.

Ces actions rassemblent bien au-delà des 27 salariés directement concernés, car beaucoup de secteurs sont aussi menacés par un plan de réduction d’effectifs et d’économie en cours à Renault (4600 suppressions d’emplois en France, dont 1500 dans l’Ingénierie et 1000 dans le les fonctions tertiaires).

D’autres actions ont lieu dans le reste du groupe Renault en France, notamment dans les fonderies. Le 23 mars, des centaines de salariés de la Fonderie De Bretagne (FDB), des sites Renault (Cléon, Le Mans, Flins, Lardy, Technocentre…), des Fonderies du Poitou et des militants locaux se sont rassemblées à Caudan pour dénoncer la cession de la fonderie par Renault.

Les salariés de la Fonderie du Poitou (groupe Liberty) à Ingrandes près de Châtellerault sous le coup d’un PSE, ou encore ceux de la SAM (groupe Jinjiang) à Viviez près de Rodez, qui ont pour essentiel client Renault, sont aussi en lutte pour garder leur emploi.

Le prochain temps fort est prévu jeudi 8 avril à Boulogne-Billancourt devant le siège social de Renault, dans le cadre d’un rassemblement de tous les sites (ingénierie + usines).

Nous n’empêcherons pas ces suppressions d’emplois en luttant site par site, alors que la direction de Renault met les salariés en concurrence (alignement sur le moins disant social pour avoir des activités dans les secteurs de la Fabrication, de l’Ingénierie et du Tertiaire).

Ce rassemblement est maintenu malgré les nouvelles restrictions annoncées mercredi dernier par le gouvernement (restrictions de circulation, fermeture des écoles…). C’est qu’il s’agit de stopper la propagation d’un autre virus, pas moins mortifère que le Covid19 : le virus des suppressions d’emplois.

Rassemblement devant le siège de Renault jeudi 8 avril 2021 à partir de 10h.

Lieu : Siège social de Renault sas
13 quai Le Gallo
92100 Boulogne-Billancourt

Métro : Pont de Sèvres (terminus ligne 9)
Tramway : Musée de Sèvres (T2)
Route : N118

Télécharger l’attestation de déplacement dérogatoire

Please follow and like us: