Catégories
Actu des luttes / Tracts et communiqués

Annulation du projet de carrières dans le Vexin sur la zone 109 à Brueil en Vexin

Communiqué du collectif C Sans fin

L’annulation du projet de carrières dans le Vexin sur la zone 109 à Brueil en Vexin, annoncée le 18 novembre 2020, est une grande nouvelle.
Nous félicitons la ténacité des opposant.es, habitant.es, élu.es, PNR, Avl3c, collectifs, pour avoir tenu le cap, toutes ces années, contre ce projet néfaste et écocidaire.
La complémentarité des multiples approches dans ce combat a payé, (recours juridiques, tracts, réunions, occupations, actions de terrain, articles, photos, films, banderoles,…)
Il reste encore de nombreux combats à mener à commencer par les nuisances et pollutions de la cimenterie de Gargenville et son centre de broyage.
Reste aussi à se mobiliser pour les emplois qui vont pâtir de cette annulation afin de trouver des alternatives durables. Les propositions ne manquent pas, encore faut-il les écouter.
Nous resterons actifs et actives, vigilant.es pour défendre des choix de société au service de la population.
Un rassemblement a été organisé pour revendiquer l’application effective de l’abandon de projet de carrières, sur la zone 109 à la ferme saint Laurent
le dimanche 22 novembre 2020 de 15h00 à 17h00.

Une cinquantaine de citoyens se sont retrouvés pour célébrer l’abandon du projet de carrières et ont pu apprécier ce paysage magnifique qui sera préservé.

Nous avons pris un bon bol d’air et de convivialité en plein confinement ! Les chevaux étaient de la partie.

Nous sommes heureux d’avoir utilisé notre droit à manifester pendant cette période de confinement. Les citoyens doivent saisir toutes les opportunités d’exprimer leurs revendications.

Nous nous sommes réjouis de l’abandon de ce projet qui est en germe depuis les années 90.
Nous avons salué le travail de l’avl3c (hélas absente de ce rassemblement) qui œuvre activement depuis 2014 du fait de la relance du projet de carrières par Calcia.

Nous avons dénoncé le fonctionnement actuel de la cimenterie qui continue de fonctionner dans des conditions inacceptables pour les riverains, du fait du bruit et des poussières liés à l’activité du concasseur. Les élus doivent prendre leurs responsabilités, les autorités publiques doivent faire appliquer la loi pour que cette cimenterie, même convertie en centre de broyage, fonctionne dans les normes. La question de la pertinence du maintien d’un centre de broyage à Gargenville reste entière : Pour broyer quoi ? A quelle fin ? Avec quel bilan écologique (transport) ?

Nous avons dénoncé le fait que le scénario de la reconversion de la cimenterie n’ait jamais été pris sérieusement en main par les élus locaux et les institutions dont c’est le travail. 5 années ont été perdues et les pertes d’emplois à venir n’ont pas été anticipées.

Nous nous sommes projetés dans l’avenir en imaginant des reconversions possibles de cet espace industriel : ferme photovoltaïque, scierie, une zone solidaire avec des entreprises alternatives, des commerces, des salles de réunions, de spectacles, fab lab, éditions, bar… Comme ces super lieux post industriels sur l’autre rive à Amsterdam ou Berlin.

Notre prochaine action concernera l’emploi en Vallée de Seine.

Le reportage vidéo du journal des 2 rives

Please follow and like us: