Catégories
Actu Solidaires 78 antifascisme

L’escroquerie sociale de Marine Le Pen

Le Rassemblement national est l’ennemi des travailleuses et des travailleurs

Par delà les mots et les promesses d’être la candidate du pouvoir d’achat, le projet économique et social de Marine Le Pen est un programme foncièrement antisocial, injuste, libéral et raciste qui ne profitera qu’aux riches.


Un pseudo discours social au service des puissants : nos retraites sont menacées

Derrière les slogans de campagne, le pseudo programme social de Marine Le Pen est marqué par l’opportunisme et la démagogie qui caractérisent ce mouvement. Après avoir annoncé un retour de l’âge de la retraite à 60 ans, Marine Le Pen a finalement corrigé pour dire que ce serait 62 ans. Mais surtout, selon son programme, il faudra avoir cotisé 42 ans pour une retraite à taux plein ; c’est à dire que pour la plupart d’entre nous, il faudra travailler beaucoup plus tard… ou mourir à la tâche. On pourrait donc dépasser les 64 ou 65 ans de Macron !


Contre nos droits et nos conquis sociaux

Les promesses d’augmentation des salaires seront quant à elles financées par les baisses de nos cotisations sociales dues par les employeurs. Ce transfert comptable bénéficiera au patronat qui ne nous paiera pas davantage… tandis que notre protection sociale sera encore plus rognée. C’est notre santé en premier lieu qui pâtira de cette politique libérale, pour le plus grand bonheur des capitalistes. Mais qui peut encore se payer une mutuelle ? Marine Le Pen est opposée à l’augmentation du SMIC et des minima sociaux, si ce n’est le minimum vieillesse (ASPA) sous condition de nationalité. Quant aux allocations chômage, son programme n’en dit pas un mot ! Elle approuve donc de fait les attaques répétées de Macron qui ont jeté des centaines de milliers de personnes dans la misère et la précarité.


Le nationalisme économique, une arnaque contre les travailleuses et travailleurs

Marine Le Pen feint de regretter que les syndicats aient été maltraités sous Macron et elle promet une grande conférence sociale qui réunira les syndicats des travailleuses et travailleurs et les « syndicats » patronaux pour “revivifier” le dialogue social, « facteur de la paix économique » selon ses mots. Le dialogue social à la sauce extrême droite c’est faire croire que nos intérêts et ceux des patrons sont les mêmes. Il n’en est rien ! Il en est de même de son « nationalisme économique » qui veut nous faire croire que l’exploitation par un patron français serait d’une autre nature que l’exploitation par un patron étranger. Le programme de Marine Le Pen est au bénéfice unique des exploiteurs. Le RN n’est pas contre le système, il en fait partie, il est pour et même pour son aggravation à notre détriment. Il n’y aura jamais de paix sociale sans abolition du capitalisme !


La discrimination, le racisme et la guerre aux pauvres comme projet de société

Marine Le Pen se présente comme la candidate du pouvoir d’achat qu’elle souhaiterait soi-disant rendre « aux français ». Sa mesure phare de réduction de la TVA – qui est effectivement un impôt injuste puisqu’il touche davantage les plus pauvres – ne serait pas financée par un impôt, même progressif, sur les privilégié.es et les grandes fortunes mais par des « économies ». Ces « économies » toucheront en premier lieu nos services publics qui sont déjà sous-financés : l’éducation, les hôpitaux, etc. Ces biens communs qui sont le patrimoine de celles et ceux qui n’en ont pas.

Reprenant les vieilles rengaines racistes, elle veut nous faire croire que ce seraient les prestations sociales versées aux personnes d’origine étrangère qui sont la cause de notre appauvrissement. Elle ne s’attaque jamais aux puissants et aux possédants. La politique dite sociale de Marine Le Pen c’est la guerre aux pauvres et aux étrangères et étrangers. Désigner des boucs émissaires pour mieux nous cacher à qui profite le système. Pour mieux nous cacher que le problème c’est le système capitaliste ! Tenter de nous diviser pour masquer les vraies causes des inégalités, c’est ça l’arnaque politique du RN / FN.


Plus que jamais : pas une voix pour l’extrême droite !

Please follow and like us: